samedi 17 octobre 2015

Le registre des Français établis hors de France

Après pratiquement 4 ans de vie cumulée aux USA, nous venons seulement de nous inscrire au "registre des Français établis hors de France". La démarche est assez simple puisqu'il suffit de remplir un formulaire par personne, d'y joindre une photo d'identité et l'enveloppe de retour affranchie, puis d'envoyer le tout au consulat le plus proche, San Francisco dans notre cas.

Et voilà, nous sommes inscrits !

Cette formalité est gratuite et non obligatoire. Elle permet de faciliter les démarches administratives avec la France (passeports, cartes d'identité, etc.) mais également de voter si on le désire. Nous avons ainsi rejoint le rang des 1,5 millions de Français enregistrés, même si beaucoup ne font pas la démarche et échappent donc à ce décompte optimiste.

La carte fait vraiment bricolage maison... Mal découpée, c'est un bout de papier plastifié à la main

Il nous semblait désormais important de le faire afin que Clara puisse obtenir la double nationalité. Pour le moment, elle est Américaine et la France n'a encore aucun idée de son existence. Nous aurons son certificat de naissance la semaine prochaine, ce qui nous permettra de démarrer les démarches.

En tous cas, elle devrait bientôt avoir son numéro de sécurité sociale US, elle sera donc parfaitement prête pour vivre ici. A titre de comparaison, Thomas vient seulement d'avoir son ITIN, l'équivalent du numéro de sécu pour les étrangers n'ayant pas le droit ou l'âge de travailler.

Au dos : "Le titulaire de cette carte est placé sous la protection consulaire de la France"

Si vous voulez en savoir plus sur cette démarche et ce registre, toutes les explications du consulat de San Francisco se trouvent sur cette page.

Dans tous les cas et contrairement à ce que l'on pourrait croire, cette inscription ne facilite en rien le retour en France qui sera, pour ceux qui désirent s'y atteler, un parcours du combattant similaire à l'installation aux US. La seule différence, c'est qu'on n'est jamais vraiment prêts à se sentir étrangers dans notre propre pays !



22 commentaires:

  1. Vous n'êtes plus tout seuls, la Mère-Patrie veille sur ses enfants !
    Est-ce que c'est à vous que revient cette initiative (et comment l'avez-vous su dans ce cas ?), ou est-ce le consulat qui vous a contactés ? D'ailleurs a-t-il même connaissance de votre présence sur le territoire US de façon durable ?
    J'aurai cru cette démarche obligatoire afin de recenser statistiquement ceux qui sont partis, avec un questionnaire pour donner les raisons de cette expatriation. Il serait temps que nos gouvernements successifs prennent la mesure de ces départs massifs et surtout ait conscience qu'il ne fait plus si bon vivre en France... pour un Français ! Parce qu'il y en a tellement qui en ce moment semblent croire le contraire. C'est sûr, la France c'est l'Eldorado comparé à leur pays d'origine, tout comme les US représentent le vôtre !

    (j'adore l'exemple d'identité sur le site du consulat !!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'initiative vient de nous, puisque la France ne savait pas que nous étions à l'étranger :-) Enfin un peu quand même car on reçoit bien nos avis d'impôt sur le revenu à la maison (bien que l'administration française imprime un code postal à 3 chiffres pour notre adresse - le facteur US est tolérant et compréhensif apparemment !)

      La France reste un bon pays pour passer de 0 à 1000 euros de revenus mensuels. En revanche pour aller au delà de 2000 euros par mois, il vaut mieux partir ailleurs. C'est la raison pour laquelle l'immigration vers la France et vers les US est complètement différente.

      Supprimer
  2. Est-ce que le fait que Clara soit américaine de par sa naissance sur le sol US vous aidera à vous établir plus durablement dans ce pays ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que si on n'arrive pas à obtenir la résidence permanente d'ici ses 18 ans, elle pourrait alors nous sponsoriser (ses parents seulement - pas Thomas) pour devenir citoyens US.

      Mais nous n'avons aucune intention d'attendre 18 ans, surtout pour Thomas qui serait alors dans la situation la moins sympa car il ne pourrait pas travailler tant qu'il n'est pas résident permanent.

      Supprimer
    2. Ah ! De par sa naissance, la résidence à titre permanent vous est octroyée jusqu'à sa majorité ! C'est déjà ça de gagné !
      J'ai une amie française mariée à un Québécois, vivant au Québec, elle a dû attendre encore 3 ans après son mariage pour obtenir le statut de résidente et il lui en a fallu des démarches administratives pour y parvenir...

      Supprimer
    3. Non non, c'est à partir de la majorité qu'elle pourrait nous sponsoriser. Sa naissance ne change strictement rien pour nous maintenant, il nous faut un visa pour pouvoir rester aux USA avec elle (ça fait peur dit comme ça - mais c'est la réalité)

      Supprimer
    4. Ok ! J'avais compris que vous obteniez de fait le titre de résident permanent jusqu'à la majorité de Clara et qu'après elle pouvait vous aider à obtenir la nationalité US. J'avais tout faux, ce n'est pas gagné du tout ! Mais ça doit aider tout de même sinon comment concevoir qu'une petite citoyenne américaine de cet âge puisse vivre seule sur le sol natal alors qu'elle a deux parents ? (qui ne demandent que ça !!!)

      Supprimer
    5. Disons que si les parents doivent partir, elle partira avec eux. D'où l'importance de la double-nationalité et de cette première démarche. Mais ça n'aide pas plus que ça, si ce n'est peut être psychologiquement lors de l'interview à l'ambassade pour renouveller le visa, où l'on peut imaginer qu'avoir un enfant Américain influence positivement la personne en charge de décider du renouvellement du visa.

      Supprimer
    6. Ce n'est pas les 18 ans de votre fille, ce sont les 21 ! ;-)

      Supprimer
    7. Ah oui dans ce cas c'est 21 en fait... Elle pourra voter à 18 ans, sponsoriser un mari potentiel à 18 ans, mais les parents c'est 21 ans, tout comme pour boire de l'alcool... Ah les US et ses multiples majorités !

      Supprimer
    8. En fait, elle pourrait bien sponsoriser son frère mais dans une catégorie différente de celle de ses parents (family preference au lieu d'immediate relative). Enfin vu le temps que ça prend...

      Supprimer
  3. En lisant les commentaires précédents, je comprends mieux la raison pour laquelle vous vous êtes inscrits sur le registre des français établis hors de France. Vous êtes presque dans l'obligation de le faire (dans votre situation).
    A ta connaissance, y a t'il d'autres démarches qui faciliteraient le renouvellement du visa ou l'acquisition de la nationalité américaine (achat maison, ...) ?

    A titre de comparaison, on estime qu'il y a 500000 belges établis à l'étranger (sur 11 millions d'habitants). Mais au contraire de la France, on n'en parle presque pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, en France c'est un sujet largement évité. Pourtant l'exode n'a jamais été aussi important. Quand les gens en parlent, c'est pour dénoncer les"évadés fiscaux", mais quand en plus des sportifs, artistes, entrepreneurs, et de plus en plus de cadres, même les étudiants quittent le pays avant la fin de leur scolarité, là le sujet est ignoré, parce qu'il est lié à un mal bien plus profond.

      Pas d'autre démarche à ma connaissance, si ce n'est la loterie de la carte verte, pour faciliter ou accélérer le processus de résidence permanente. Enfin si, pour un célibataire, il y a toujours l'option de se marier avec un(e) Américain(e), mais ça ne s'applique pas à notre situation (sauf Thomas d'ici quelques années)

      Supprimer
  4. En fait l'inscription sur le registre est quasi obligatoire dans certains cas pour échanger son permis de conduire étranger avec le français une fois de retour. Du moins c'est le cas à la préfecture de police de Paris et ce que nous avons fait ! De toute façon, nous nous inscrivons toujours quasi immédiatement au registre des Français de l'étranger. Une raison particulière pour laquelle vous ne l'aviez jamais fait ?

    Je ne suis plus sure de voter en France de mon côté mais mon mari y tient. On va aussi déclarer la naissance de notre fils en février et lui faire un passeport au besoin. (Bon à mon avis pas tout de suite...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah parce qu'au Canada ils vous piquent le permis français ? Pas aux US (enfin pas dans le New Jersey ni Californie, car je crois qu'en Pennsylvanie c'est le cas), du coup on n'a jamais eu ce soucis-là.

      On ne l'avait jamais fait car je croyais que ça se faisait "en personne" au consulat, et vu que nos passeports étaient tous neufs, et le consulat à NY ou SF, on n'avait pas vraiment le besoin de le faire, surtout que lors de notre première expat on partait temporairement. Maintenant que nous sommes là pour durer, faire la démarche nous semblait plus urgent, surtout avec le passeport de Clara à demander très bientôt.

      Vu qu'en plus la demande pouvait se faire par courrier, on n'a pas hésité.

      Supprimer
    2. Oui, en Pennsylvanie, et dans d'autres états aussi (une quinzaine). Mais en fait, ce n'est pas qu'ils nous "piquent" le permis, c'est juste qu'on peut l'échanger sans avoir à passer un quelconque examen (sauf les yeux, le truc qui te prend 15 secondes et qui permet de vérifier que tu connais l'alphabet en anglais ;-) ).

      Par contre, je ne comprends quand même pas que vous ne vous soyez pas inscrit au consulat lors de votre expatriation dans le NJ, ça permet de pouvoir voter lors des élections françaises.

      Le passeport français, franchement, c'est un plus pour votre fille, mais ce n'est pas indispensable. Je connais des tas de gens qui ne l'ont pas fait pour leurs enfants, principalement à cause de la distance pour aller au consulat (il faut aller signer en personne la demande). Pour rentrer quelques semaines en France, pour des vacances par ex, il n'y a aucun pb à passer avec un passeport US pour un enfant (déjà tenté ;-) ), même dans la file Européens (cela dit, ça emm…. l'agent qui doit sortir de sa cahute pour tamponner le passeport). Le principal est que vous ayez déclaré/transcrit votre fille sur les registres de l'état civil français. Elle est donc française.

      Supprimer
    3. Ben voter pour la présidentielle, ça venait d'être fait et on avait un visa de 3 ans donc sauf événement excpetionnel on n'aurait pas eu à la faire, et les élections locales quand on vit à 6000 kms, difficile de se sentir concerné...

      Pour le passeport, je préfère le faire quand même. Quand je vois l'ouverture d'esprit des gens sur les situations internationales, je pense que c'est mieux de tous se présenter avec le passeport du même pays pour éviter un interrogatoire potentiel.

      Supprimer
    4. De notre côté tu peux très bien faire ton passeport quand il y a une permanence consulaire. Heureusement parce que devoir se taper 1000 bornes pour faire un passeport, merci mais non merci !

      Supprimer
  5. Vous avez 30 jours pour faire inscrire votre bébé au consulat et elle sera mise sur votre livret de famille sans trop de formalités à faire. Apres 30 jours, c'est toute une histoire d'apostille et de paperasses à faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que 30 jours c'est impossible quand c'est le temps qu'il faut pour obtenir le certificat de naissance dans le conté de Sacramento.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    3. Nous avons fait inscrire notre fille sur notre livret de famille plus de 2 ans et demi aprés sa naissance et ça s'est trés bien passé. Tout par courrier et depuis l'étranger (consulat à Londres à l'époque).

      Supprimer