mercredi 23 mars 2016

5 trucs à savoir quand on vit aux USA - Edition autoroutes

Quand on débarque aux Etats-Unis, beaucoup de petites choses du quotidien changent. Le pays fait la taille d'un continent, utilise un système d'unités différent, une langue différente de notre langue natale, et il y a une multitude de subtilités à maitriser pour pouvoir comprendre la vie ici.

Aujourd'hui, je vais donc vous en présenter cinq liées aux autoroutes, ou plutôt Interstate Highways - et vous allez voir que c'est super intéressant :

1. Pair ou impair = Ouest-Est ou Nord-Sud


Cette règle s'applique d'ailleurs à toutes les routes aux US :

  • Si le numéro de la route est pair, alors c'est une route globalement "horizontale", qui permet de voyager dans le sens Ouest-Est ou Est-Ouest
  • Si le numéro est impair, alors c'est une route globalement "verticale", qui permet de voyager dans le sens Nord-Sud ou Sud-Nord
Maintenant, vous voyez les panneaux ci-dessus d'une façon différente, car évidemment l'interstate 80 sera toujours affixée de "West" ou "East" en fonction du sens de circulation, et la 5 ne peut avoir que "North" ou "South". De même que la 99, dont vous savez désormais à quoi correspond cette forme de panneau.


2. Un chiffre ou deux chiffres et multiples de 5 ou de 10 ?

La carte façon "métro" des Interstate Highways

Les interstate majeurs ont toujours un ou deux chiffres, comme la 5 et la 80 (je vous parlerai des interstate à 3 chiffres très bientôt) .

Sur la côte Ouest, l'interstate majeure est la 5 et relie le Mexique au Canada en passant par Sacramento. Sur la côte Est, c'est la 95 qui relie Miami au Canada. Entre la 5 et la 95, on a toute gamme dans l'ordre de 15 à 85, donc si vous vous retrouvez largué quelque part au milieu des USA et que vous voyez un panneau d'Interstate 75, vous savez déjà que vous êtes plus proche de l'Atlantique que du Pacifique, la 55 passant à Chicago...

La même chose pour 10 à 90, la 10 étant la plus au sud (Jacksonville - Santa Monica) et la 90 la plus au nord (Seattle - Boston).

Du coup, toutes les interstates ne finissant pas par 5 ou par 10 sont des liaisons plus courtes et ne traversent que un ou deux états. La 76 est donc forcément beaucoup plus courte que la 75.

3. Les interstates à 3 chiffres

Hé mais... Ces interstates à 3 chiffres ne respectent aucune règle !

Les interstates à 3 chiffres sont des branches d'une interstate principale aux abords d'une grande ville ou région fortement peuplée. Par exemple, l'interstate 80 arrive à San Francisco et se divise en 280, 480, 680, 880, etc. soit autant de ramifications tout partout dans la baie de San Francisco :

La 80 ne peut pas aller partout, mais ses branches à 3 chiffres couvrent toute la baie de San Francisco et au-delà !

4. Les business loops


Tiens, un interstate 80 au blason vert ?

A certains endroits, on a l'inverse des ramifications ou des déviations avec ce qui s'appelle la "business loop", une variante d'interstate principale qui passe volontairement en plein milieu d'une ville (pour les livraisons, pour aller travailler - d'où le "business") plutôt que de la contourner. Le Texas en raffole, car je me souviens en avoir vu des paquets là-bas.

A Sacramento, comme on peut le voir ci-dessus, la business loop a même le droit à un petit nom qui fait classe, à savoir "Capital City Freeway", histoire de montrer qui est le boss ici, non mais ! D'ailleurs, on veut tellement que les gens traversent Sacramento qu'il faut sortir sur la droite pour rester sur la 80 "normale", c'est dire.

Le blason vert d'une business loop


5. Les péages... ou leur absence

Traverser un pont est votre meilleur espoir de voir un péage

Dans l'ouest des USA, je n'ai pas encore rencontré la moindre autoroute payante.  Sur la côte Est, il y a quelques péages mais souvent anecdotiques (je me souviens d'un péage à 25 cents dans l'état de New York !) et rarement plus de 2 ou 3 dollars.

En revanche, partout aux USA, les ponts et tunnels majeurs sont payants pour financer leur entretien. Le Golden Gate Bridge n'échappe pas à la règle, avec des prix de  $4.25 (covoiturage) à $7.25 pour les voitures et motos (le tarif varie selon le type de paiement), et jusqu'à $50 pour un énorme camion !

La particularité des péages aux USA est qu'ils ne prennent pas les cartes de paiement, et qu'il faut donc payer en liquide ou avoir un système de télépéage (E-Z Pass,  FastTrack, SunPass, PlatePass, selon les états).

Le pire système de tous étant le fameux Golden Gate ci-dessus, où seul le télépéage est désormais possible ! Et oui, l'un des ponts les plus touristiques au monde requiert d'avoir un système de télépéage local pour le traverser... Probablement pour fluidifier l'infernal trafic dans la baie de San Francisco, car les véhicules n'ont plus a s'y arrêter.

Voilà pour toutes ces infos sur les autoroutes aux US... Maintenant que vous savez tout ça, pouvez-vous deviner pourquoi je sais qu'il est fort improbable qu'un interstate prenne un jour le nom de ma société - Interstate 21

Vos réponses et questions seront les bienvenues en commentaires ;-)

12 commentaires:

  1. On a toujours à apprendre avec toi !
    Tu as oublié de mentionner que pour certains ponts, le péage ne s'effectue que dans un sens (pour le Golden Gate, de Sausalito vers la ville je crois).
    Nous évitons les routes à péage, déjà pour le principe et parce que sur certaines, il n'y a pas de poste de péage mais que ton passage est enregistré par le boitier de télépéage du loueur qui lui n'oublie pas de te le facturer au triple pour les plus malhonnêtes !
    Par contre, nous prenons sans problème les ponts (mais si je comprends bien c'est fini pour nous avec le Golden Gate, sauf dans le bon sens), souvent parce qu'ils nous font gagner du temps (Baie de Tampa). Parfois c'est le contraire, nous faisons même un grand détour pour les emprunter, comme pour celui qui traverse le Lac Pontchartrain, très impressionnant par sa longueur et pas le plus cher néanmoins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, les ponts ont toujours le paiement dans un seul sens, donc on peut considérer que le paiement est pour l'aller-retour.

      Vu que tu voyages assez souvent aux US, tu pourrais presque demander ton propre boitier de télépéage. C'est gratuit, il y a juste un dépôt initial de 25$ à faire, et ensuite le montant des péages est débité de ce dépôt.

      Supprimer
    2. Oui, mais un boitier acheté en Californie n'est peut-être pas valable en Floride... ou ailleurs.

      Supprimer
    3. Normalement si. On a utilisé notre E-Z Pass du New Jersey en Floride sans soucis (alors que c'est SunPass là bas), et remonté toute la côte Est de la sorte. Ils ont au moins fait en sorte de s'accorder sur la technologie, ce qui est déjà bien.

      Supprimer
  2. En cherchant l'emplacement d'une potentielle Interstate 21 j'ai vu qu'il y avait un Paris (au Texas). Apparemment connu depuis le film Paris-Texas.
    Revenons à l'Interstate 21, je n'arrive pas à trouver (et ça m'énerve). Je croyais que c'était des ramifications de l'I20 mais pas forcément (I25, I29) donc pourquoi une I21 ne pourrait pas faire St Louis à Des Moines (par exemple)??
    Merci pour tes articles, on en apprends toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L' I-21 ne pourrait se trouver qu'entre la 19 et la 25 dans le sens Nord-Sud. Si tu regardes où sont la 19 et la 25, entre les deux il n'y a que hautes montagnes et désert et pas de grande ville. Donc avoir une autoroute pour relier rien à rien en passant par rien, c'est très peu probable :-)

      Supprimer
  3. Article super intéressant !

    La 1ère fois que tu débarques aux US, tu dois t'y perdre. Mais au moins, la numérotation des autoroutes suit une certaine logique.

    Une chose étrange, il semble qu'il y ait 2 interstates 76 (une Colorado-Nebraska & une Ohio-New Jersey).

    En tout cas, une interstate 21 n'est pas encore à l'ordre du jour (https://en.wikipedia.org/wiki/Future_Interstate_Highways).
    Concernant la raison pour laquelle une interstate 21 est fort improbable : ne serait ce pas parce que l'interstate 20 commence plus à l'est que le commencement de l'interstate 25 ?

    Donc si en tant que touriste, tu veux traverser le Golden Gate, tu dois t'abonner au système de télépéage ? Ce n'est pas pratique du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, il y a 2 I-76 et 2 I-84 et I-86. Je pense que ce sont des tronçons qui pourraient éventuellement être reliés un jour.

      Pour l'interstate 21, j'ai donné la réponse à Jean, mais il n'y a pas de lien avec la 20 car c'est une interstate paire et donc Est-Ouest, alors que la 21 serait Nord-Sud.

      Effectivement le télépégae est obligatoire pour traverser le Golden Gate, ce qui est nul pour les visiteurs, bien que la plupart d'entre eux traversent à pied, en vélo ou en bus, trois scénarios qui évitent ce problème.

      Supprimer
  4. En fait le réseau des Interstate date des années 50'. Il a été cree par le President Eisenhower.
    L'idee lui est venue quand il était en Europe pendant la guerre. Il était en admiration devant la stratégie de l'armée Allemande et la vitesse qu'il lui a fallu pour mener sa "guerre eclair" et ceci grace aux autoroutes Allemands qui ont permis de bouger les tanks, les canons, le ravitaillement et les hommes le plus rapidement possible.

    Devenu president, Eisenhower a décidé de faire la même chose aux USA et de doter tout le pays d'un réseau autoroutier qui dans l'éventualité d'un conflit armé avec les soviets, permettrait de bouger troupes et matériels le plus rapidement possible à travers les 48 Etats de l'Union.

    Cet investissement colossal n'a jamais été utilisé a des fins militaires et ne le sera probablement jamais, mais il a contribué au développement économique des USA à un point tel que pour chaque $ investi dans les Interstates, le retour a été évalué à $12.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai une petite histoire rigolote qui m'est arrivé en Septembre dernier.

    Avec ma femme, on avait décidé d'aller fêter nos 23 ans de mariage à Yellowstone dans le Wyoming pour ensuite continuer jusque Glacier National Park dans le nord du Montana.
    Afin qu'elle ne "gaspille" pas des jours de congés, l'idée était qu'elle prenne l'avion de Sacramento jusque Jackson dans le Wyoming et que moi, je la retrouve avec la moto à l'aéroport de Jackson WY.
    Pour elle c'est 4 heures d'avion et pour moi c'est trois jours de route...

    Me voila parti. Premiere nuit du coté de Winnemucca NV et la seconde à Twin Falls ID.
    Jusque là tout va bien et je devrai arriver sans problème dans l'après midi du 3eme jour à Jackson WY, son avion n'arrivant pas avant 21h30 à Jackson WY, tout va bien.

    Le matin, sur le parking du motel, je revois mes plans de route et decide finalement de prendre la route la plus rapide, à l'inverse de ce que je voulais initialement faire, c'est à dire des back roads qui passaient dans la montagne... et je rentre par erreur dans mon GPS "Jackson WI" au lieu de "Jackson WY" et me voila parti direction le Wisconsin...

    Au debut, pas de quoi paniquer car on a pas trop le choix. A partir de Twin Falls ID, pour aller à Jackson WI ou Jackson WY il faut aller Est et de là ou j'étais, continuer plein Est était impossible car il fallait contourner des montagnes.
    Cependant, là ou je me suis fait avoir, c'est que pour aller à Jackson WY, il était bien plus judicieux de contourner ces montagnes par le nord que par le sud, ce que le GPS était en train de me faire faire...

    Bilan des courses, je me suis fait un petit detour de 3 heures en passant par le sud et en retournant sur mes pas de la veille car c'est quand j'ai commencé à voir sur l'autoroute des panneaux m'indiquant Salt Lake City à moins de 100 miles, que je me suis dit qu'il y avait un truc qui n'allait pas du tout...

    Je suis finalement arrivé à l'aéroport de Jackson WY en avance pour y retrouver ma femme, mais pas autant en avance que ce qui aurait du être si j'avais fait plus gaffe ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un truc similaire nous était arrivés à Philadelphie à nos débuts, à une plus petite échelle ceci dit. J'entre dans le GPS le nom de la rue, sans faire attention au N qui la préfixait, alors que l'adresse contenait un S. Du coup, on s'est retrouvés à l'opposé de notre destination, sur la partie Nord de l'avenue au lieu du sud, ce qui à Philly voulait dire 5-6 kilomètres...

      Pas un drâme mais ce jour là, j'ai appris la distinction importante entre N, S, W et E dans les noms de rue, qui ne sont pas des préfixes que l'on pourrait ignorer comme en Europe, où rue Clémenceau et rue G. Clémenceau sont la même chose. Ici, S Broad Street et N Broad Street sont techniquement la même rue aussi, mais 5500 N Broad St. peut être bien loin de 5500 S Broad St. ...

      Supprimer
    2. Ayant vécu à LA 6 ans, ça je le savais car certaines rues font plus de 60 kms...

      Supprimer