dimanche 20 mars 2016

Mon expérience de la scientologie

L'année dernière, j'ai voulu participer à quelques meetups orientés "business" pour en apprendre davantage sur le networking à l'américaine et potentiellement rencontrer quelques futurs clients. C'est ainsi que j'ai assisté au "Sacramento Business Networking Meetup" qui se déroulait dans un bâtiment de l'église de scientologie, ce qui n'avait pas alerté plus que ça...

Ce bâtiment qui ne paie pas de mine appartient à l'église de scientologie... Et j'en ai poussé la porte, dingo que je suis !

Organisant mes réunions meetup chez des sponsors avec qui je n'ai pas de lien particulier, je pensais qu'il en serait de même pour cet événement, et que l'église de scientologie prêtait simplement une de ses salles de réunion. Oui, je sais, il m'arrive d'être naïf.

Sitôt entré, je suis accueilli pour une dame bien gentille qui me demande si je viens pour le meetup, me propose un verre d'eau pour me rafraichir (il fait toujours chaud à Sacramento), puis me demande de remplir une feuille d'information en me faisant patienter dans un beau canapé face à une télévision qui diffuse en boucle des clips sur la scientologie.

Les 4 murs de la pièce sont couverts de bibliothèques remplies de livres et de DVD d'un seul et même auteur : L. Ron Hobbard, le fondateur de la scientologie (et auteur de livres de science-fiction à la base !), qui est une religion reconnue aux Etats-Unis, où elle n'est pas considérée comme une secte.

Ne sont-ils pas accueillants les amis scientologues ?

Me voilà donc avec ce bout de papier sur lequel j'inscris mon numéro de téléphone en me trompant volontairement sur un chiffre, et en écrivant tout le reste le plus mal possible, ce qui est quasiment naturel pour moi de toutes façons.

A ce moment, la dame est de retour et annonce : "Tony sera bientôt là pour vous", ce à quoi je réponds : "Suis-je le seul participant ?". "Non, non, nous attendons 3 ou 4 autres personnes". Il y avait en fait 7 participants inscrits sur Meetup, mais j'ai vite réalisé que deux d'entre eux sont des scientologues qui travaillent à ce bureau, deux semblaient être de faux profils, et les trois derniers étaient les potentielles recrues du jour dont je faisais donc partie.

A ce moment là, j'avais envie de prétexter avoir oublié quelque chose dans ma voiture pour déguerpir et rentrer à la maison, mais une vraie participante est arrivée, et Tony notre gentil organisateur s'est montré dans la foulée, donc les hostilités pouvaient commencer !

Il y a 8 églises de scientologie sur le grand Sacramento, dont cet imposant bâtiment au centre ville

La réunion commence et je suis sur la défensive, car je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre, mais je me doute bien qu'il va se passer quelque chose à un moment donné. Tony est super sympa, accueille tout le monde chaleureusement et nous invite à échanger nos cartes de visite et à nous présenter, ce qui doit être la partie networking de la réunion. Un troisième participant nous a rejoint, il est étudiant, semble un peu perdu et se déplace en fauteuil roulant. Pour une raison que j'ignore, je suis convaincu que ce sera la recrue du soir...

Pendant la présentation qui suit, je cherche rapidement des infos sur la scientologie sur mon smartphone, et j'apprends que cette église prône le bien-être personnel en ignorant les personnes négatives qui nous entourent. Tony est parfaitement dans les cordes, et nous explique qu'il faut travailler avec des clients positifs et oublier ceux avec qui ça ne marche pas, multiples exemples à l'appui.

Son discours est bien rodé et si il ne mentionnera jamais la scientologie, ni L. Ron Hubbard, ni la dianétique ou quoique ce soit ressemblant de près ou de loin à une religion, ses idées et ses mots sont exactement ceux que j'ai découverts sur mon smartphone quelques minutes auparavant. A la manière de Fight Club, la première règle de la scientologie doit être : On ne parle jamais de la scientologie !

Tony nous présente ensuite 4 minutes d'un DVD où des acteurs frisant le ridicule illustrent les principes qu'il nous a présentés. Tout ce que j'en retiens, c'est qu'on commence à nous montrer que les personnes négatives autour de nous peuvent êtres nos parents, notre employeur, nos amis, et que la solution consiste à ne plus leur parler pour se tourner vers des personnes positives qui vont nous tirer vers le haut : Bien entendu, ces personnes seront nos nouveaux amis scientologues.

Vient ensuite un petit exercice à faire individuellement sur papier, puis le débriefing se fait en tête à tête avec un scientologue, Tony étant alors assisté de ses deux compères "faux" participants du meetup, qui entrent dans la salle pile lorsque l'exercice est fini : Belle coordination !

Les bouquins de scientologie que l'on trouve absolument partout dans leurs églises

Pour ma part, j'hérite du gros lot puisque je vais débriefer avec Tony en personne, ce qui est intéressant car il s'est présenté comme quelqu'un ayant plusieurs business sur internet, donc nous avons une bonne base de discussion autour de l'informatique. Je pense avoir passé 30 minutes avec lui à discuter business.

Il essaie de me donner des conseils, de m'orienter un peu à la façon d'un coach, avant de me dire : Je pense que j'ai la solution pour améliorer ton business. Regarde la description de ce cours, c'est quelque chose qu'on fait ici dans ce bureau, 8 heures de formation pour 20 dollars, tu peux venir quand tu veux, on s'adapte à ton emploi du temps.

C'est donc le moment où le recrutement commence. Après avoir discuté business, trouvé des points à améliorer, hop, notre ami scientologue sort son catalogue de centaines de formations et en trouve forcément une qui correspond à peu près à mon besoin. Il m'invite à consulter le contenu du cours, c'est bien structuré et semble intéressant et légitime. J'hésiterais presque à le faire mais... non merci. Je lui explique que je vais réfléchir, que je dois rentrer pour mettre mon fils au lit, bla bla bla.

Tom Cruise est le plus célèbre des scientologues, ce qui lui vaut pas mal de moqueries aux US

Tony essaie de me retenir un peu, mais sans trop forcer non plus. Il utilise les techniques de négociation habituelles (laisser un grand silence pour que je parle en premier, etc. - hé, il n'y a pas que les scientologues qui lisent des livres sur la négociation, mec !), arbore de grands sourires forçés qui sonnent faux, bien qu'il soit fondamentalement sympa et que la discussion avec lui soit relativement agréable.

Je me dis qu'il fait désormais partie d'un système où son implication lui permettra de passer des échelons et d'accéder à des responsabilités supérieures, et qu'il est visiblement déjà allé trop loin pour pouvoir faire demi-tour, même si je pense que c'est juste un garçon trop gentil qui ne réalise pas vraiment ce pour quoi il travaille. Il paraît persuadé de faire la bonne chose et semble parfaitement heureux, ce qui est probablement le cas, bien que je préfère être à ma place qu'à la sienne.

Finalement, je me lève et lui serre la main, puis m'en vais sans difficulté. Tony m'enverra un email le lendemain, puis la semaine d'après, puis plus jamais. Je lui ai expliqué que la scientologie ne m'intéressait pas, et il a compris.

Je n'ai d'ailleurs plus jamais entendu parler de la scientologie depuis, mais ils ont certainement réalisé que je n'étais pas un bon "client". J'ai aussi lu que les scientologues s'attaquaient systématiquement à leurs détracteurs donc je vous tiendrai au courant si quelqu'un me fait un croche-pied dans la rue après cet article !




20 commentaires:

  1. Super intéressant ! Ils sont vraiment très forts pour que tu sois tombé dans la 1ère partie du traquenard !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ont changé leur Meetup et annoncent désormais clairement qu'ils sont affiliés à la scientologie. J'imagine qu'il y a eu des plaintes.

      Supprimer
  2. Merci c'est vraiment très intéressant!

    RépondreSupprimer
  3. C'est pour dire si ils sont forts d'avoir réussi à te faire venir à une réunion sans éveiller ta méfiance ...avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que j'ai surtout été naif sur le coup...

      Supprimer
  4. Merci pour ton article. Je n'ai jamais été approchée de près ou de loin par la scientologie. Mais toutes ces histoires de religions/sectes/etc., la théologie m'ont toujours bien intéressés (que ça soit Géovah, Allah ou Bouddah)justement pour ne pas tomber dans leurs panneaux. Je trouve ça vraiment super intéressant! Merci Alain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Du coup je me suis penché sur leurs pratiques et c'est vrai que c'est intéressant de voir comment ils fonctionnent. Je me demande comment ils font pour introduire la partie avec les extraterrestres et les volcans...

      Supprimer
  5. Très interessant ton récit ! merci

    RépondreSupprimer
  6. En fait il faut bien savoir que la notion de secte religieuse n'existe pas vraiment aux USA et la raison est en partie que la religion dominante aux USA est la religion chrétienne protestante qui elle même est deja une secte chrétienne qui est née en s'opposant à la religion catholique, le courant chrétien dominant.
    Ensuite si on regarde la religion protestante, on s'aperçoit qu'elle est elle même constituée de tout un tas de diverses sectes protestantes.

    Ensuite la façon dont la religion est conçue aux USA est a l'inverse de ce que l'on nous a appris en France.
    En France, l'eglise est separee de l'état afin de protéger l'état de l'influence du religieux.
    Aux USA, l'église est séparée de l'état afin de protéger l'église de l'influence de l'état.

    Au final cela donne un résultat complètement different qui permet d'observer tous les débordements possibles et imaginables dont l'église de la scientologie fait partie mais elle est malheureusement loin d'être la seule.

    RépondreSupprimer
  7. Je reposte mon commentaire car le précédent s'est perdu dans les méandres d'Internet.

    Article très intéressant !
    La facilité avec laquelle ils recrutent les personnes, c'est assez fou. Les personnes plus "faible" ou simplement trop "gentille" doivent se faire embobiner assez facilement.
    Tu penses pouvoir adapter ces pratiques au niveau de ton business ?

    S'il y a rien que pour le grand Sacramento 8 églises de scientologie, qu'est ce que ca doit être pour tous les US. J'imagine la puissance que doit avoir cette organisation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ils ont énormément d'argent et il est facile de tomber dans le panneau. J'ai lu qu'ils ont un bâteau de croisière où les membres les plus "avancés" sont invités une fois qu'ils atteignent un certain grade dans l'église.

      Les conseils donnés au meetup étaient assez généraux et n'avaient rien de révolutionnaire donc je n'ai rien retenu de particulier. La réunion est vraiment juste un prétexte pour recruter des scientologues.

      Supprimer
    2. C'est le point commun à toutes les églises Américaines (ou d'ailleurs) d'avoir beaucoup d'argent.
      A titre d'exemple, la Watchtower des Témoins de Jéhovah à NY est un des propriétaire immobilier le plus riche des USA.
      - L'eglise Mormone à Salt Lake City UT n'a pas grand chose a envier au Vatican à Rome.
      Plus près de chez nous, il y a tout un tas de mega church qui sont soit protestantes ou soit évangéliques et qui réalisent toutes des chiffres d'affaires annuels pharaoniques avec des pasteurs ayant des remunerations de plusieurs millions de dollars par an... le tout exonéré d'impôt.

      Supprimer
  8. Dans les années 1970, la Scientologie était quasiment inconnue en France, et moi curieuse de tout, intéressée par tout ce qui est développement personnel, il a fallu que j’aille y voir de plus près. J’ai vite senti le vent venir quand mon « recruteur » après une batterie de tests a commencé à développer l’affaire et qu’il a été question d’argent. Aucun problème, on a peut demander des prêts… ils ont des relations dans le milieu bancaire ! J’ai finalement monnayé l’achat de livres (auquel je n’ai jamais rien compris), et de « consultations » au cours desquelles ils utilisaient une sorte de détecteur de mensonge (on retrouve le même genre de matériel chez les thérapeutes de médecines parallèles pour tester un produit par rapport à l’état du patient). Je donnais de mon temps en l’échange et comme je me refusais à « recruter » ou relancer les gens au téléphone, je faisais du classement. Mon « travail » consistait à éliminer les doublons dans le fichier des recrues, comparer et compléter les informations pour n’en faire qu’une seule fiche. J’en ai profité pour faire le ménage et jeter d’autres fiches uniques de gens à petits revenus pour leur éviter le piège. Je me suis sentie plus utile à ça ! J’ai assisté à des conversations téléphoniques où il était question de notaire, d’hypothèque, je te laisse imaginer à quelles fins… Je ne voulais pas être complice de leurs magouilles alors au bout d’un mois j’ai pris la poudre d’escampette et n’en ai jamais plus entendu parler.
    (le bateau de croisière existait déjà en ce temps-là pour les "hauts-gradés", ça semblait être leur Graal !)
    Une autre expérience chez les Mormons en France m’a servie à obtenir gratuitement et sans autres formalité, un logiciel de généalogie très bien conçu et une Bible avec laquelle j’ai pu allumer le barbecue ! Par contre à Salt Lake City, la visite gratuite du site se fait en l’échange de tes coordonnées… les nôtres ont été si fantaisistes qu’on n’a jamais plus eu de nouvelles.
    Pour moi, toutes les religions sont des sectes. Le catholicisme par exemple a maintenu les gens sous influence pendant des siècles, les rendant totalement dépendants. C’est l’église qui avait le pouvoir (et l’argent) jusqu’à la révolution. Même notre état civil passait par les curés de paroisses. Les fanatiques existent toujours, même dans cette religion…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien de ton avis La Bricole et comme disait Freud: " Les religions sont toutes des délires collectifs, cependant on ne l'acceptera jamais tant que l'on appartient à l'une d'entre elles".

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec toi, et je dirais même qu'au moins, les sectes ne servent pas de prétexte aux guerres ou au terrorisme, contrairement aux religions.

      J'ai effectivement lu des trucs sur l'appareil des scientologues. Là où leur système est intelligent, c'est qu'ils se basent un peu sur la psychologie, un peu sur le développement personnel, et que du coup leur discours de base est assez crédible.

      Bon, après ça part dans tous les sens avec les extra-terrestres et les volcans, mais ce n'est pas plus déconnant qu'ouvrir une mer en deux ou faire accoucher une vierge.

      Supprimer
    3. Mais non Alain, les sectes sont autant à l'origine des guerres que les religions parce que les sectes sont forcement toutes issues des religions ou alors sont ou ont été la base d'une religion.
      Il n'y a qu'a regarder à l'islam pour s'en convaincre. Le wahhabisme par exemple est une secte musulmane sunnite.
      Chez les catho des mouvements comme l'opus dei sont bien des sectes catholiques intégristes et violentes et chez les protestants n'en parlons même pas, c'est une mosaïque de sectes (les baptistes, les évangéliques, les pentecôtistes, etc...).

      Supprimer