dimanche 18 juin 2017

Comment gagner des miles pour voyager gratis ?

Cet été, nous allons rentrer en France pour la première fois depuis près de deux ans et demi.  C'est donc un événement ! Pour l'occasion, j'ai réussi à nous faire voyager tous les 4 gratuitement pour l'aller-retour entre Sacramento et Paris.

Enfin, presque gratuit car avec les diverses taxes européennes, on doit payer dans les 400$ en tout, ce qui reste imbattable : Chaque ticket nous revient à 100$ par personne !

Notre avion pour le retour d'Hawaii, vu depuis le hall d'embarquement de plein air :-)

Comment faire pour voyager gratis ? C'est simple, utilisez des miles ! Dans notre cas, l'opération a couté 150 000 miles (3 fois 50 000 et gratuit pour Clara qui a moins de 2 ans).

J'entends déjà les objections dans la salle : Mais pour gagner des miles, il faut prendre l'avion souvent, donc c'est trop dur ! Et bien dans ce beau pays qu'est les Etats-Unis, ce n'est pas vrai : Je n'ai utilisé aucun mile gagné par le biais d'une compagnie aérienne pour financer l'opération.

Cette carte de crédit permet à elle seule de gagner 50 000 miles à l'ouverture, puis 1 mile pour chaque dollar dépensé avec

L'un des meilleurs moyens de gagner plein de miles est donc d'utiliser des cartes de crédit "à miles" comme la Chase Sapphire ci-dessus (vous pouvez la demander ici). Il suffit d'avoir un bon score de crédit et de dépenser 3 à 4000$ dans les trois mois qui suivent l'activation pour obtenir le bonus de 50 000 miles.

J'entends à nouveau les objections : 3000$ en 3 mois ? Si vous vivez aux USA, c'est pourtant très certainement ce que vous dépensez en alimentation, en assurance santé ou au pire en loyer sur une telle période de temps. Pour ma part, l'assurance santé est payée tous les mois avec cette carte, ce qui permet de gagner 1000 miles facilement tous les mois en plus du bonus initial de 50 000 !

Exemple de coûts de vols en miles avec Delta. En général, un aller simple aux USA coûte 12 500, miles, aller-retour 25 000, et l'Europe s'atteint avec 50 000 miles aller-retour. Les chiffres varient selon les compagnies aériennes.

L'autre bénéfice majeur d'utiliser une carte de crédit pour gagner des miles, c'est que ces derniers ne sont pas liés à une compagnie aérienne et n'expirent donc pas. Pour notre vol de cet été, je cherchais des vols avec Delta mais le coût en miles était à plus de 200 000, et en dollars c'était plus de 2000$ en tout...

Donc je suis allé sur le site Air France US, et là miracle, les mêmes vols Delta étaient dispo à 150 000 miles (il faut savoir que Delta, tout comme KLM,  appartient à Air France, donc la plupart des vols Air France vers les US et internes aux US sont en fait des vols Delta)

Du coup, j'ai réservé un vol Delta sur le site d'Air France (j'avais 1500 miles Flying Blue... loin des 150 000 requis !) avec des miles transférés depuis Chase en quelques secondes ! Pas simple mais le jeu en valait la chandelle : Nos billets valaient 2400$, c'est donc 2000$ d'économisés par le simple fait d'avoir utilisé une carte de crédit spécifique.

Il y a deux ans, nous avions déjà utilisé des miles pour aller gratis à Phoenix et faire un beau road-trip entre Arizona et Nouveau Mexique. Ici le canyon de Chelly.

Un autre avantage majeur lorsqu'on utilise des miles, c'est de ne pas être soumis aux tarifs gonflés lorsqu'on n'utilise pas des aéroports majeurs. Par exemple, prendre l'avion à San Francisco pour aller à Paris est toujours moins cher que de le prendre à Sacramento, mais lorsqu'on paie en miles, le coût est le même !

C'est donc d'autant plus facile de prendre l'avion "à la maison" grâce aux miles.

AwardWallet permet de suivre ses différents comptes de miles quelque soit leur origine

Pour suivre tout ceci, j'utilise Award Wallet, un site qui peut aller se connecter automatiquement à tous les comptes de miles des cartes de crédit et des compagnies aériennes. En quelques clics, je viens de vérifier que j'ai encore 278 000 miles en banque...

Quand on sait qu'un billet d'avion "tour du monde" avec une escale sur chaque continent peut s'acquérir à 80 000 miles, je me dis que cela pourrait être une bonne idée à essayer dans les années à venir !

Voilà donc pour le sujet. Je pourrais pratiquement écrire un livre là-dessus, donc si vous avez des questions, n'hésitez pas à utiliser les commentaires ;-)

17 commentaires:

  1. Bonjour Alain, j'avais oublié ce système qui, je crois, est assez répandu aux States, plus qu'ici en France. Le concept en lui-même d'ailleurs fait très américain. Je me demande s'il existe ici de telles CB qui emmagasinent des miles à chaque achat, à part la Chase Sapphire que tu indiques. C'est vraiment motivant, ces points ! Je me demande s'il n'y a pas une différence entre cartes de crédit (plus répandues aux USA, non ?) et cartes bancaires comme ici, car aux USA, vous utilisez bien plus le crédit pour acheter des choses, avec la CB.
    Je ne suis pas sûre que beaucoup de Français paient leur assurance santé (ou mutuelle) avec leur carte de crédit ;) Cela se passe plutôt par prélèvement automatique.
    Merci de m'avoir fait repenser à ce système, bon séjour en France à tous les 4 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait vous n'avez pas vraiment de carte de crédit en France, seulement des cartes de débit. Voilà ce que je veux dire par carte de crédit : http://www.anouslacalifornie.com/2015/03/comment-marche-le-credit-aux-usa.html

      Supprimer
    2. Je viens de recevoir une nouvelle carte de crédit de Boursorama en renouvellement de la mienne. C'est la première fois que je vois écrit dessus "CREDIT".

      Supprimer
  2. J'ai fait quelques recherches. Le bon vieux tempérament français m'envahit et je râle, car je trouve que la France est souvent lésée sur pas mal de choses (serait-ce de là que vient notrecaractère râleur ?) A part la Chase Sapphire que tu évoques, je ne suis pas sûre que l'identique existe en France.
    Voici un article déjà vieux parlant de ce concept, avec toutefois moins de miles mais je n'ai que parcouru rapidement l'article, donc je peux me tromper : http://www.lefigaro.fr/conso/2009/10/21/05007-20091021ARTFIG00465-des-cartes-bancaires-pour-voyager-moins-cher-.php
    La carte de crédit Miles & More Lufthansa n'est pas présente en France : http://www.miles-and-more.com/online/portal/mam/fr/program/information?nodeid=2574646&l=fr
    Enfin ici, un confrère blogueur voyageur parle des cartes à miles, mais ça semble beaucoup moins attractif que ce que tu évoques : http://www.instinct-voyageur.fr/gagner-des-miles-vols-pas-chers/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, je ne suis même pas sur que la Chasse Sapphire existe en France. J'ai cette carte aux US avec deux autres cartes à miles, une de Delta et une chez United, qui permettent en plus d'embarquer plus rapidement en zone 1 et de mettre un bagage en soute gratuit par personne à chaque voyage (de sacrées économies à 4 quand on sait que c'est 20-25 dollars par bagage).

      Apparemment même le Canada n'a pas ces opportunités pour les miles, donc comme pour beaucoup de choses, America is the best :-)

      Supprimer
  3. Bravo, tu as parfaitement compris comment exploiter au mieux le système ! Par contre, désolée de te contredire, mais Delta n'a jamais appartenu à Air France/KLM. Même si en 1999 elle est à l'origine du groupe avec Air France, elle n'est que l'une des quelques 20 compagnies membres de l'Alliance Skyteam, au même titre que : Aeroflot, Aerolíneas Argentinas, Aeromexico, Air Europa, Air France, Alitalia, China Airlines, China Eastern Airlines, China Southern Airlines, CSA Czech Airlines, Garuda Indonesia, Kenya Airways, KLM Royal Dutch Airlines, Korean Air, Middle East Airlines, Saudia, Tarom, Vietnam Airlines et Xiamen Airlines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, c'est vrai. En revanche, Air France a bien fusionné avec KLM et leur rapport avec Delta est plus fort que celui de la simple alliance puisque il y a une joint venture entre les deux groupes, ce qui n'est pas le cas avec tous les membres de l'Alliance. Du coup, bien souvent dans les aéroports US, il y a la triple affichage Delta Air France KLM aux guichets, et c'est la seule compagnie à procéder de la sorte. Donc l'un ne possède pas l'autre mais les deux sont super copains :-)

      Supprimer
    2. Oui, dans certains aéroports figurent même jusqu'à 4 à 5 numéros de vols d'autres compagnie pour un vol unique opéré par Air France (celui d'Alitalia souvent, et d'autres...)

      Supprimer
    3. Effectivement, mais pour les numéros c'est assez courant. Ce qui l'est moins, c'est de voir le logo Air France "en dur" sur les murs de tous les terminaux Delta à SLC ou DTW par exemple.

      Supprimer
  4. Quand tu dis que prendre l'avion dans une ville plutôt qu'une autre est moins cher, la raison en est souvent le montant de la taxe d'atterrissage exigée par l'aéroport (qui favorise également certaines compagnies). Ainsi quand je vais de CDG à MPL, je paye 29,96 € de taxes et frais en tous genres. Pour le même vol au départ d'ORY, il m'en coûte 31,86 €. De la même manière, il est plus cher en taxes de faire Montpellier/Paris (sur Air France) que Paris/Atlanta (sur Delta). Quant aux tarifs, extrêmement variables (pour la même compagnie) d’une connexion sur l’autre, d’un jour à l’autre, d’un vol à l’autre, c'est beaucoup plus compliqué que cela. Pour s'en faire une idée, le livre de Jean-Louis Baroux "Compagnies Aériennes la Faillite du Modèle" explique parfaitement dans un chapitre comment ils sont établis. Très instructif !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai et Sacramento est très cher en taxes. Après, il y aussi l'offre et la demande qui fait qu'à un moment donné, ils vont brader certaines routes juste pour remplir les avions...

      Supprimer
  5. En cherchant un peu sur Internet, la carte 'Chase' est gratuite la 1ère année et par la suite, c'est 95$ par année. Et puis, de toute façon, ce n'est disponible qu'aux US.

    Brussels Airlines a ce genre de carte à 120€/an. Et en cherchant un peu plus, il y a de véritables cartes de crédit à miles même à un coût moins cher (à partir de 35€/an).
    Lors de mon voyage à Vegas en Janvier, un commercial m'avait abordé (à Bruxelles) pour me vendre une de ces cartes mais je n'avais pas accepté son offre (ayant déjà pas mal de cartes dont 2 de 'crédit').
    Les différentes institutions ne font pas la promotion de ce genre de carte à miles par ici. Mais j'ai l'impression que de toute manière, elles sont moins avantageuses que 'les vôtres'.

    Tout cela nous montre bien que les cartes de crédit ne sont pas toujours aussi néfastes qu'on pourrait nous le faire penser. A partir du moment où elles sont utilisées avantageusement, elles peuvent mêmes te permettre de faire certaines économies.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact Vincent ! Dans un premier temps, j'avais choisi une carte Visa PREMIER plutôt que juste internationale pour économiser sur les assurances des loueurs de voitures. En une seule location, on avait déjà récupéré la différence de prix entre les deux cartes. Maintenant, il y a mieux puisque totalement gratuit : les cartes bancaires des banques en ligne.

      Supprimer
    2. Effectivement, une carte de crédit est néfaste seulement si on l'utilise pour vivre à crédit. Si on l'utilise comme une carte de débit classique, c'est que du bonheur !

      Supprimer
    3. Une carte de credit est TOUJOURS néfaste si justement elle fait du credit, car elles pratiquent toutes des taux d'usurier pouvant aller, pour certaines à plus de 45% d'intérêt.

      La Chase Sapphire qui reste une "bonne" carte, te fait payer entre 15% et 25% d'intérêt sur tes achats dès que tu actionnes le credit.
      Ça reste du grand banditisme, il faut le reconnaitre.

      Supprimer
  6. J'ai également une Chase Sapphire que j'utilise prioritairement car elle offre tout un tas de "remises" comme les cash back.

    Cependant quand tu utilises ton cash back pour des billets d'avion, c'est du cash que tu n'utilises pas à autre chose que pour acheter tes billets d'avion. Donc au final, tu les payes car ce que Chase fait c'est ni plus ni moins qu'un transfert de cash qui t'est du, en points pour un ou des billets d'avion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, c'est pourquoi j'utilise les miles plutôt que le cashback, car c'est bien plus avantageux sur des vols chers.

      Supprimer