samedi 17 novembre 2018

Thomas le petit footballeur aux USA

Et voilà, Thomas vient d'achever sa première "saison" de "soccer". Ici, pour certains championnats, il y a en fait deux saisons par an, automne et printemps.



Thomas avait hâte de jouer au foot en club, et il a fait honneur à la France et à notre statut de champions du monde : Avec 46 buts en 10 matchs (70% des buts de son équipe), il s'est vraiment amusé et s'est déjà fait un nom à Rancho Cordova !

Certains parents avaient confectionné des banderoles avec les noms des joueurs et des entraineurs, et les déployaient à chaque match !

La particularité du club de Rancho Cordova est qu'il y a tellement d'enfants qui jouent (plus de 120 dans la catégorie U6 = moins de 6 ans) que les matchs du week-end ne se jouaient qu'entre équipes du même club. Toutes ont des noms rigolos, comme Little Infernos, Rancho Thunder, et Thomas jouait pour le Sharks FC (FC Requins) :

Les petits du Sharks FC

Aux USA, le sport est divisé en deux catégories : Loisir (recreational) et compétition (souvent appelées travel leagues car il y a des contraintes de longs déplacements). En général, les championnats de loisirs sont très locaux, n'ont pas toujours de classements, et servent simplement à s'amuser.

A l'âge de Thomas, il n'existe que des championnats de loisirs, mais dès l'année prochaine nous allons lui faire passer des tests pour jouer dans une académie locale qui sera beaucoup plus compétitive, histoire qu'il puisse progresser et jouer à un bon niveau.

Terrain de soccer typique aux US : Les parents amènent tentes, parasols, chaises, glacières, tout pour suivre les matchs avec comfort ! Ce jour là, il faisait tout de même 36 degrés dehors...

Si vous êtes familiers avec le déroulement du foot en Europe, vous seriez définitivement surpris de la façon dont fonctionne le foot ici. Les parents achètent les maillots (domicile et extérieur) ainsi que short et chaussettes au club.

Thomas portait ainsi son numéro 15 durant toute la saison, ce qui serait surprenant en France où la numérotation va de 1 à 14, et les autres numéros sont tout simplement interdits en amateur aux niveaux régionaux et départementaux, mais ici Thomas jouait au milieu de numéros 43, 90, 56, 00...

A l'entrainement le lendemain d'Halloween, une équipe déguisée avec la coach en licorne géante !

Il n'y a pas de stades municipaux aux Etats-Unis, donc les entrainements se déroulent dans des parcs publics où il n'y a même pas de terrain de foot. Idem pour les matchs le week-end, qui se déroulent dans ces mêmes parcs. Il n'y a donc pas de vestiaires : Les enfants arrivent en tenue et se douchent à la maison après les matchs.

Thomas en pleine action pendant un match

Thomas vit ses matchs à 200%, parfois un peu trop intensément ! Il est arrivé plusieurs fois que son engagement pousse certains adversaires à quitter le terrain prématurément... On essayait donc le calmer un peu, mais rien à faire, regardez le, je suis mort de rire à chaque fois avec cette vidéo :

Thomas se bat pour le ballon avant de crier "I'm never giving up!" - Je n'abandonnerai jamais !


Je ne sais pas comment il fait pour courir autant... Il ne s'arrête jamais, même pendant les pauses (les matchs se font en quatre quart-temps), il continue de jouer avec un ballon pendant que les autres boivent et mangent... Il passe les matchs à traverser le terrain de bout en bout, comme sur cette vidéo où il revient défendre vers son but, avant de traverser le terrain dans le sens inverse pour marquer... 


Un des 46 buts de Thomas cette saison...

Il y a même eu des moments d'émotion, comme ce jour où l'équipe perdait de 3 buts d'écart à la mi-temps et que Thomas a rassemblé les troupes pour les motiver... Et finir par gagner le match :


Voilà donc ce qui a occupé dix de nos samedis matins depuis le mois d'août ! La saison est désormais terminée, et Thomas me harcèle tous les jours pour continuer à jouer... Il n'en a jamais assez.

Déterminé !

dimanche 11 novembre 2018

Tampa Bay et ses environs

Après avoir quitté Orlando et Disney World, nous avons pris la direction de Tampa pour explorer l'ouest de la Floride, un endroit qui nous était encore inconnu. Nous avons ainsi passé deux jours autour de la baie de Tampa.

Centre ville de Tampa

Mais avant de passer du temps en ville, il nous fallait bien évidemment explorer les aspects plus sauvages et naturels de la Floride.

Nous avons un super souvenir des Everglades, entre alligators, serpents et grosses araignées, c'était vraiment sauvage et hors du commun. Alors nous voulions trouver la même chose du côté de Hillsborough River State Park, pas loin de Tampa :

Passerelle suspendue au dessus d'une rivière, l'aventure c'est l'aventure !

Et cela est allé assez vite. Quelques mètres après la traversée du pont suspendu ci-dessus, on suivait le chemin le long de la rivière, lorsqu'un gros "splash"se fait entendre juste à côté de nous.

Tout le monde s'arrête un instant, et apparaît alors dans la rivière un bel alligator que nous venions de déranger :

"On peut même plus dormir tranquille", voilà ce qu'il pense à ce moment précis

Le parc de Hillsborough River est bien sympathique. Les paysages varient pas mal, c'est vraiment sauvage et on sait tout de suite qu'on est en Floride !

La jungle !

Le lendemain, nous visitons la ville de Tampa, en commençant par le quartier historique de Ybor City :

Des vieilles maisons en brique et des grands palmiers, tout pour me plaire ! Le quartier se parcourt agréablement à pied.

Ybor City

Puis de retour au centre de Tampa, l'architecture de ce musée est intéressante, d'autant plus que St Petersburg n'est pas loin, alors serions nous déjà en Russie ?

Henry B. Plant Museum

Une promenade flottante aménagée sur la rivière, plutôt sympa :


Pour finir cette journée ensoleillée, l'ombre des forêts de mangroves à Weedon Island Preserve fait du bien. Pas de croco cette fois-ci, mais pas mal de gros poissons qui sautent pour attraper les insectes.

Les pieds dans l'eau, quelle densité de végétation ! Par rapport au désert californien, il y a du contraste.

Et voilà pour ces deux jours autour de Tampa. Le lendemain, nous visitons Sarasota, sur laquelle je reviendrai dans un prochain article.