mercredi 21 juin 2017

[Hawaii] Parcs historiques et paysages du sud de Big Island

Comme abordé lors de mon premier article sur Big Island, nous avons visité deux parcs nationaux historiques sur l'île. L'histoire d'Hawaii est d'abord celle des peuples du Pacifique qui ont été les premiers à maitriser l'art de voyager de longues distances sans instruments de navigation, débarquant ainsi en Polynésie il y a plus de 4000 ans !

Abri traditionnel pour les canoë. Les Hawaiiens sont un peuple de l'eau !

A Kaloko-Honokōhau, on découvre d'abord une jolie plage avec l'abri typique ci-dessus. Aux premiers abords, l'aspect historique est presque invisible, jusqu'à ce que l'on réalise que de véritables petites piscines bordées de cailloux ont été créées au bord de l'eau pour capturer les poissons à marée basse :

Piscines faites avec les roches volcaniques pour capturer les poissons

Puis on découvre les constructions religieuses, qui n'ont pas grand chose de spectaculaire, puisque ce sont en général de simples plate-formes de roches sur lesquelles se déroulaient des cérémonies, au bord de l'eau bien évidemment :

Un Heiau, temple Hawaiien

Le plus bel élément religieux Hawaiien, ce sont les totems, qui ne sont pas sans rappeler les statues de l'île de Pâques :

Totems religieux

Certains semblent venir de Roswell ou de la zone 51, ce qui incite Thomas à prendre la pose avec eux :

Thomas essaie de pratiquer le shaka Hawaiien

Les paysages autour de ces structures sont magnifiques, et les cocotiers sont bien évidemment légion :

Paysage à  Puʻuhonua o Hōnaunau

Durant notre visite, nous tombons sur une classe en train de fabriquer des canoë en bois traditionnels, qui sont superbes et demandent pas mal de main d'oeuvre :

Les enfants au travail sur les canoë

Aprés ces parcs historiques, nous visitons une église magnifiquement décorée dans le secteur de la baie de Kealakekua (où nous avons vu des dauphins !). Il y a plusieurs églises dans le même style à Hawaii, et c'est plutôt sympa :

Tout est peint et décoré du sol au plafond !

Nous visitons également un producteur local de café, car la région de Kona en a des dizaines. L'occasion de faire une petite dégustation, de visiter le musée et d'emmener une ou deux boites de café à la maison !

Après nos cinq premiers jours passés majoritairement à l'ouest et au nord de Big Island, nous descendons à la pointe sud de l'île, qui est également l'endroit le plus au sud de tous les USA :

Les falaises de lave terminent dans le Pacifique à South Point

Une échelle a été installée pour permettre aux gens de plonger et de remonter. Il faut avouer que c'est tentant !

Quelques kilomètres plus à l'est, on trouve la plage de sable noir de Punalu'u, où les tortues semblent apprécier le chaleur du sable volcanique :

De grosses tortues dorment tranquillement...

La plage de sable noir (et les même tortues en bas à gauche !)

Et enfin, pour finir sur une note humoristique, un problème typiquement Hawaiien, vu sur un cocotier :

Attention aux chutes de noix de coco !

Ce soir là, nous rejoignons la petite ville de Volcano, au sommet du volcan Kilauea. Ce sere donc le sujet de mon prochain article !

En attendant, toutes les photos des parcs historiques et de South Point sont accessibles en cliquant sur ces liens.

dimanche 18 juin 2017

Comment gagner des miles pour voyager gratis ?

Cet été, nous allons rentrer en France pour la première fois depuis près de deux ans et demi.  C'est donc un événement ! Pour l'occasion, j'ai réussi à nous faire voyager tous les 4 gratuitement pour l'aller-retour entre Sacramento et Paris.

Enfin, presque gratuit car avec les diverses taxes européennes, on doit payer dans les 400$ en tout, ce qui reste imbattable : Chaque ticket nous revient à 100$ par personne !

Notre avion pour le retour d'Hawaii, vu depuis le hall d'embarquement de plein air :-)

Comment faire pour voyager gratis ? C'est simple, utilisez des miles ! Dans notre cas, l'opération a couté 150 000 miles (3 fois 50 000 et gratuit pour Clara qui a moins de 2 ans).

J'entends déjà les objections dans la salle : Mais pour gagner des miles, il faut prendre l'avion souvent, donc c'est trop dur ! Et bien dans ce beau pays qu'est les Etats-Unis, ce n'est pas vrai : Je n'ai utilisé aucun mile gagné par le biais d'une compagnie aérienne pour financer l'opération.

Cette carte de crédit permet à elle seule de gagner 50 000 miles à l'ouverture, puis 1 mile pour chaque dollar dépensé avec

L'un des meilleurs moyens de gagner plein de miles est donc d'utiliser des cartes de crédit "à miles" comme la Chase Sapphire ci-dessus (vous pouvez la demander ici). Il suffit d'avoir un bon score de crédit et de dépenser 3 à 4000$ dans les trois mois qui suivent l'activation pour obtenir le bonus de 50 000 miles.

J'entends à nouveau les objections : 3000$ en 3 mois ? Si vous vivez aux USA, c'est pourtant très certainement ce que vous dépensez en alimentation, en assurance santé ou au pire en loyer sur une telle période de temps. Pour ma part, l'assurance santé est payée tous les mois avec cette carte, ce qui permet de gagner 1000 miles facilement tous les mois en plus du bonus initial de 50 000 !

Exemple de coûts de vols en miles avec Delta. En général, un aller simple aux USA coûte 12 500, miles, aller-retour 25 000, et l'Europe s'atteint avec 50 000 miles aller-retour. Les chiffres varient selon les compagnies aériennes.

L'autre bénéfice majeur d'utiliser une carte de crédit pour gagner des miles, c'est que ces derniers ne sont pas liés à une compagnie aérienne et n'expirent donc pas. Pour notre vol de cet été, je cherchais des vols avec Delta mais le coût en miles était à plus de 200 000, et en dollars c'était plus de 2000$ en tout...

Donc je suis allé sur le site Air France US, et là miracle, les mêmes vols Delta étaient dispo à 150 000 miles (il faut savoir que Delta, tout comme KLM,  appartient à Air France, donc la plupart des vols Air France vers les US et internes aux US sont en fait des vols Delta)

Du coup, j'ai réservé un vol Delta sur le site d'Air France (j'avais 1500 miles Flying Blue... loin des 150 000 requis !) avec des miles transférés depuis Chase en quelques secondes ! Pas simple mais le jeu en valait la chandelle : Nos billets valaient 2400$, c'est donc 2000$ d'économisés par le simple fait d'avoir utilisé une carte de crédit spécifique.

Il y a deux ans, nous avions déjà utilisé des miles pour aller gratis à Phoenix et faire un beau road-trip entre Arizona et Nouveau Mexique. Ici le canyon de Chelly.

Un autre avantage majeur lorsqu'on utilise des miles, c'est de ne pas être soumis aux tarifs gonflés lorsqu'on n'utilise pas des aéroports majeurs. Par exemple, prendre l'avion à San Francisco pour aller à Paris est toujours moins cher que de le prendre à Sacramento, mais lorsqu'on paie en miles, le coût est le même !

C'est donc d'autant plus facile de prendre l'avion "à la maison" grâce aux miles.

AwardWallet permet de suivre ses différents comptes de miles quelque soit leur origine

Pour suivre tout ceci, j'utilise Award Wallet, un site qui peut aller se connecter automatiquement à tous les comptes de miles des cartes de crédit et des compagnies aériennes. En quelques clics, je viens de vérifier que j'ai encore 278 000 miles en banque...

Quand on sait qu'un billet d'avion "tour du monde" avec une escale sur chaque continent peut s'acquérir à 80 000 miles, je me dis que cela pourrait être une bonne idée à essayer dans les années à venir !

Voilà donc pour le sujet. Je pourrais pratiquement écrire un livre là-dessus, donc si vous avez des questions, n'hésitez pas à utiliser les commentaires ;-)