lundi 17 janvier 2022

Le bilan business de 2021 - Business update n°27

 A la fin de chaque trimestre, je vous ai habitués à avoir une "business update" qui consiste à résumer nos diverses activités professionnelles et investissements aux Etats-Unis. 2021 étant terminée, je vais couvrir la façon dont cette année s'est passée d'un point de vue revenus.

En 2021, j'ai pu renouer avec une conférence en "présentiel" et y faire une formation. C'était à Las Vegas début décembre, l'occasion de passer quelques jours tous frais payés sur le strip !

Au fur et à mesure du temps, j'ai fini par assimiler à 200% le sens de cette citation :

"Ne visez pas le succès car on ne peut pas poursuivre le succès, pas plus qu'on ne peut poursuivre le bonheur. Ils ne sont que les effets secondaires du dévouement que l'on manifeste pour une cause plus que pour soi-même ou d'autre personne. Le bonheur, comme le succès, arrive quand on ne s'y attend pas."
Viktor E. Frankl

Dans mon cas, pendant plusieurs années je voulais approcher les 300 000 dollars de revenus annuels, échouant en 2018 et 2019. En 2020, j'avais décidé de faire l'inverse et d'essayer de gagner moins d'argent... Ce qui m'avait mené à dépasser tout juste les 300 000 dollars de revenus, sans que ce ne soit plus un objectif à l'époque...

En 2021, je m'étais donné pour objectif de ralentir et de ne faire "que" 120 000 dollars. Mais j'ai du mal à ignorer certaines opportunités, et du coup, une nouvelle fois, nous voici avec une année 2021 record et au-delà de toutes les espérances :


Comment cela est-il possible ? Et bien, comme le dit la citation précédente, à force d'être dévoué pendant des années à aller intervenir à des conférences, faire des formations à droite et à gauche, et publier des contenus régulièrement (blog / vidéo / podcast), sans vraiment espérer aucun retour, la machine finit par tourner pratiquement toute seule, et la réputation créée par tout ce travail porte ses fruits sous la forme d'opportunités très bien rémunérées qui atterrissent dans ma boite mail régulièrement.

J'aime l'analogie avec la course à pied, car le constat y est le même. En courant 3 ou 4 séances d'une heure chaque semaine pendant plusieurs mois, lorsque le jour du marathon ou du semi-marathon arrive, on peut courir la distance comme par miracle, même si on n'a jamais couru 42 kilomètres en une seule traite auparavant. 

C'est l'accumulation d'une multitude de micro-efforts (je vais courir même si il pleut, j'y vais plus tôt si il fait trop chaud, je mets mes chaussures dans la valise même en déplacement professionnel, etc.) et l'adhérence aveugle à un plan d'entrainement qui fait, qu'au final, le succès arrive.

D'ailleurs, la première photo de cet article a été prise lors d'une sortie course à pied à Las Vegas, où l'objectif était d'aller de l'hôtel jusqu'au fameux panneau, puis de revenir !

Une des salles où je suis intervenu à Las Vegas au MGM Grand en Décembre 2021. C'est mon ordi sur la table sur scène, prêt pour mon talk !

Côté investissements, 2021 a été un incroyable succès. En juillet dernier, il s'est même passé quelque chose qui est arrivé plus rapidement que prévu, mais bon, c'est ça la vie aux USA, tout va souvent plus vite que ce que l'on pense. En me connectant à Mint, l'application qui suit tous mes comptes bancaires, investissements et dettes, je vérifie ma net worth, ou valeur nette globable, et là, paf :

OMG, donc c'est officiel, nous sommes millionaires !

Même si globalement, cela n'est qu'un symbole et ne change pas vraiment notre façon de vivre, psychologiquement, ça fait du bien ! Si vous suivez mes articles, j'avais publié ici quel était le "nombre magique" pour pouvoir prendre notre retraite et vivre indéfiniment de nos investissements. 

Nous avons de l'argent placé automatiquement dans 242 projets immobiliers différents tout autour des USA grâce à Fundrise, qui m'a rapporté... 24,5% en 2021 ! Les années d'avant, c'était 7,5% en moyenne depuis 2016.

Arriver à 1 million n'est que la moitié du chemin, mais en 2022, mon objectif majeur est de vraiment entrer en mode "semi-retraite" et de compter sur nos investissements si besoin, même si je suspecte que ce ne sera pas nécessaire. 

Travailler au ralenti devrait suffire à maintenir cette net worth en suivant le même train de vie (comprendre : Autant de voyages qu'avant !), encore une fois grâce aux micro-efforts / dévouement / discipline dont je parle depuis le début de cet article.

Enfin, il y a la maison que nous avons achetée à Houston, Texas. L'objectif est de la louer à distance, en nous reposant intégralement sur une société de property management. Le processus a été plus lent et compliqué que prévu, mais la maison est enfin louée, et les locataires emménagent cette semaine.

Notre seconde maison à côté de Houston

Il a fallu que je menace de changer de société pour que la maison soit louée en 48 heures, comme par miracle... La propriété a déjà pris +3,6% de valeur et nous avons appris plein de choses durant ces premiers mois, ce qui est positif. 

Initialement, je voulais acheter une ou deux maisons de plus en 2021, mais mes autres investissements (bourse, immobilier passif, crypto, et autres) marchent très bien et ont le mérite d'être à 100% passifs, donc je ne vois plus trop d'intérêt à investir dans d'autres propriétés pour le moment.

Voilà donc où nous en sommes début 2022, une année qui devrait être relativement calme au niveau business. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à m'en faire part en commentaires.

mercredi 29 décembre 2021

Randonnée au panneau Hollywood

En novembre dernier, nous avons passé quelques jours à Los Angeles pour visiter plusieurs endroits autour de Hollywood. L'un de nos objectifs était de faire une randonnée jusqu'au fameux panneau :


Le panneau fait 14 mètres de haut et 107 mètres de long, il est donc énorme !

Le panneau Hollywood se trouve au sommet de Mt Lee, qui est à 521 mètres d'altitude, ce qui n'est pas rien quand on sait que Los Angeles est au bord de l'océan. La randonnée nécessite donc une bonne petite grimpette !

Les kids en plein milieu de l'ascension, même pas fatigués !

Il y a plusieurs sentiers possibles et nous avions choisi le plus difficile d'entre eux, ce qui nous a offert de jolies vues mais aussi pas mal de transpiration ! Notre sentier est celui montré en vert tout à gauche ci-dessous, qui est l'un des plus courts, mais avec l'ascension la plus hardue :

Tous les chemins d'accès possibles au panneau Hollywood. Cette page web est un très bon guide.

La récompense pour nos efforts ne tardait pas à se matérialiser avec des vues des deux côtés de la montagne, Los Angeles et Hollywood d'un côté, Burbank et les studios de cinéma de l'autre :

L'observatoire Griffith à gauche, le centre de Los Angeles à droite, et la pollution à l'horizon

Vue côté Burbank, avec les studios Warner Bros au premier plan

La vue sur les studios permet de réaliser leur immensité, ici les studios Universal avec les fausses facades de différentes rues en bas à gauche : 

Les studios Universal

Après avoir longé la crête de la montagne pendant une bonne demi-heure, nous arrivons enfin à proximité du panneau et les lettres deviennent partiellement visibles :


Il n'est pas possible d'aller au pied du panneau. Tout le périmètre autour est fermé et criblé de caméras de surveillance pour éviter tout vandalisme. Au final, on finit donc au dessus du panneau, que l'on prend en photo vu de derrière :

Derrière les lettres, downtown Los Angeles parait bien loin.

On a réussi !

Pour la descente, nous avons décidé de suivre la route (interdite à la circulation en grande partie) pour soulager nos jambes, voir le panneau sous d'autres angles, et traverser à pied "Hollywoodland", qui est le quartier au pied du panneau, et la raison pour laquelle il a été érigé en premier lieu en 1923.

A l'époque, le panneau était divisé en trois mots, HOLLY, WOOD, LAND, qui étaient couverts de 4000 ampoules. Les mots clignotaient chacun leur tour la nuit.

Vue de profil lors de la descente

Vue depuis les maisons les plus proches dans Hollywood Land

Les maisons au pied de la colline sont bien évidemment ultra chères et donc occupées en grande partie par des acteurs, producteurs, et autres personnes liées à l'industrie du cinéma. 
Du coup, je suis quasi certain que nous avons croisé l'actrice Shailene Woodley à pied à un moment donné, en hoodie et avec un masque (les stars peuvent remercier COVID pour l'aide à l'anonymat !), mais ses yeux même sans maquillage sont facilement reconnaissables.

Le point de vue le plus populaire à Lake Hollywood Park, juste avant que la nuit ne tombe


Nous avons rejoint la voiture à la tombée de la nuit, après une aventure d'au moins trois heures de marche en tout et pour tout, mais ça valait le coup, les vue sont impressionnantes et la difficulté d'accès (parking + marche) fait que les entiers ne sont pas trop fréquentés par rapport au reste des attractions de Los Angeles.

A refaire certainement dans le futur en essayant un autre chemin pour varier les plaisirs !





samedi 11 décembre 2021

Le coût de la santé aux USA - édition 2021/2022

En début d'année, Adeline a eu des problèmes de santé qui nous ont obligé à aller aux urgences deux fois avant qu'elle ne soit opérée, également en urgence. Pendant le premier passage aux urgences, elle avait attrapé COVID-19, que j'ai donc eu dans la foulée... La totale !

Aujourd'hui, tout va bien et nous nous sommes remis de ces mésaventures, et c'est l'occasion de vous parler du coût du système de santé aux USA, qui n'a rien à voir avec ce que vous pouvez connaître en France !

Tiens, une facture de 90 000 dollars... Heureusement, on n'a à payer "que" 4546,84 dollars !

D'ailleurs, système de santé est un bien grand mot, car il n'y a pas vraiment de système de santé publique. Le medicare, pour lequel tout le monde cotise durant sa carrière professionnelle, serait l'équivalent de la sécurité sociale en France (pour faire simple), mais cela ne commence qu'à l'âge de... 65 ans ! 

Donc le gouvernement ne couvre que les retraités, et il me semble les personnes à faibles revenus (en Californie en tous cas avec Medi-Cal), mais pour le reste, on doit passer par des assurances privées.

Et ces assurances ne coûtent pas cher du tout, comme vous pouvez le voir :

Estimation de ce que l'on devrait payer en 2022 pour l'assurance santé... par mois ! Grosso modo entre 230 et 400 dollars par personne selon l'âge.

Il faut également ajouter que ce millier de dollars mensuel, en lui-même, ne couvre quasiment rien du tout : C'est une assurance, comme une assurance maison ou auto, qui ne commence donc qu'après avoir dépensé un certain montant de franchise (appelé deductible). Bien évidemment, on peut choisir une franchise basse, mais le montant de la mensualité augmente alors (je pourrais payer 2000 dollars par mois en choisissant les meilleures options sans franchise !).

Ensuite, l'assurance va couvrir un certain pourcentage de vos dépenses de santé. Plus vous payez cher chaque mois, plus l'assurance va couvrir, cela va de soi.

Il y a enfin un montant maximal que l'assuré va débourser, au delà duquel l'assurance prend tous les coûts en charge jusqu'à la fin de l'année. Dans notre cas, ce coût était de 6000 dollars par personne, ou 12 000 dollars pour l'ensemble de la famille. C'est chiffre est appelé le maximum out of pocket.

Le détail d'une facture reçue pour Adeline, cryptique au possible avec des codes pour chaque coût, parfois avec une réduction de plus de 90% faite par l'hopital à l'assurance, juste parce qu'on a choisi un hopital partenaire de l'assurance (ces montants sont dans la colonne tout à droite).

Pour prendre un exemple concret, on avait un deductible (franchise) à 2000 dollars par personne, mais le premier passage d'Adeline aux urgences a coûté 5000 dollars (pour une prise de sang,  5 minutes avec un docteur, et 4 heures sur une chaise en salle d'attente), donc ces 2000 dollars ont été consommés instantanément. 

Ensuite, après les réductions et ajustements divers, l'assurance couvrait un certain pourcentage de ce qui restait à payer, les dernières "miettes" nous étant facturées, souvent des mois plus tard (on vient de recevoir une dernière facture, 10 mois après le dernier passage à l'hôpital !)

Notre max out of pocket par personne était à 6000 dollars, c'est donc ce que cela nous a coûté au final pour l'année pour Adeline.

Il faut ajouter à cela que l'assurance santé ne couvre pas les dents ni les yeux, et il faut donc deux autres assurances pour vision et dentaire ! Heureusement, celle-ci coûtent beaucoup moins cher (10-20 dollars par mois) mais fonctionnent généralement avec le même concept de deductible / max out of pocket.

Idem si vous décidez d'appeler les secours en cas d'urgence, attendez-vous à recevoir une facture de plus de 1000 dollars dans la foulée... A moins d'avoir une assurance spécifique pour ça !

Au final, 2021 nous aura coûté pratiquement 24 000 dollars au niveau santé (assurances + toutes dépenses pharmacie, dentistes, lunettes, etc.), et ni moi ni les enfants ne sommes allés chez le docteur pour maladie cette année, mais j'ai eu dans les 2000 dollars de dentiste en plus des soucis d'Adeline.

En conclusion, la santé aux USA, ça peut coûter cher, surtout si on n'a pas d'économies, et encore plus si on n'est pas assuré. Les chiffres estiment que 60% des SDF vivant dans la rue aux USA aujourd'hui ont perdu leur logement en raison de factures de santé qu'ils ne pouvaient pas payer... Ce qui n'est pas surprenant quand on voit ces chiffres.