mercredi 1 avril 2015

La conquête de la Californie - Business Update n°1

Les blogs d'expats dont nous faisons partie pourraient laisser croire que nous passons notre vie sur la route à voyager d'un endroit magnifique à un autre. Si ces voyages ont boosté notre motivation à venir nous installer en Californie, vous vous doutez bien que l'argent ne tombe pas plus du ciel ici qu'ailleurs sur terre.

Je vais donc utiliser cette petite chronique trimestrielle pour vous donner des nouvelles d'Interstate 21, l'entreprise que j'ai créée ici en Californie et qui est la base même de notre visa d'immigration, et donc de notre présence légale sur le sol américain.

Pas de palmier ou de Golden Gate sur cette photo, juste ma pomme en plein exposé lors d'une réunion mensuelle du Google Developer Group de Sacramento le mois dernier

Commençons par répondre à la question que tout le monde me pose : Comment marche ta boite ? Et bien sur ce premier trimestre 2015, mon résultat brut avant taxes est d'ores et déjà supérieur à un an de mon ancien salaire brut en tant que cadre dans un grand groupe industriel français !

Et vu que mon carnet de commandes est quasiment plein pour 2015, tout ceci se traduit en : Mon nouveau salaire aux USA pour 2015 est d'ores et déjà supérieur à 4 fois mon ancien salaire en France !!!! Donc ça va plutôt bien, pour ne pas dire très très très très bien. Oui, 4 fois, c'est beaucoup !

Une appli mobile réalisée pour Quantum Waste, un client londonien, l'un des mes rares projets en Europe cette année. Je suis plutôt concentré sur la conquête de la Californie !

Je sais, ça semble dingue et parfois j'ai du mal à y croire moi aussi. Maintenant, vous voyez pourquoi je suis enthousiaste quand on me parle des USA ? Comment voulez-vous que je dise autre chose que "c'est le lieu idéal pour démarrer une entreprise" ?

Le groupe Meetup que j'ai démarré en octobre a désormais 194 membres, et je suis régulièrement invité à intervenir dans d'autres groupes de développeurs. Cette initiative à elle seule apporte 80% de ma clientèle locale, y compris la bonne nouvelle à suivre ci-dessous...

Je suis caché quelque part sur cette photo... Au labo d'innovation "The Shop" de VSP Global, un ancien garage auto reconverti dans le style start-up de Silicon Valley !

Mais ce n'est pas tout... Devant la forte demande de ces derniers mois, certains clients étaient prêts à m'embaucher et me sponsoriser pour la carte verte afin de me garder rien que pour eux. Du coup, j'ai décliné plusieurs offres d'embauche mais accepté d'être sponsorisé par mon premier grand client pour obtenir la carte verte et donc devenir résident permanent aux Etats-Unis ! Le processus démarre tout juste et devrait prendre des années, mais... c'est lancé ! Et bien évidemment cela s'appliquera à toute la famille. C'est pas une grande nouvelle ça ?

Vue la bonne tournure des choses depuis notre arrivée, je ne me faisais pas trop de soucis à ce sujet... Mais démarrer les démarches dès cette année, je ne pensais pas que ce serait possible !



Le projet Genesis sur lequel je bosse depuis octobre dernier vient d'être révélé au grand public lors d'un salon à New York... L'impression d'avoir bouclé la boucle avec cet article de 2012, si vous voyez ce que je veux dire !

Et puisque cet article parle "business", la dernière nouvelle de ce premier trimestre, c'est qu'Adeline s'est elle aussi lancée ! Elle organise des ateliers de cuisine en tant que consultante indépendante "Demarle at Home, et fait ainsi découvrir des produits (et des recettes) "made in France" :

Adeline en tenue pour son atelier cuisine

Vous pouvez suivre ses ateliers et recettes sur sa page Facebook, ou la contacter pour demander à organiser des ateliers chez vous. Il est aussi possible de commander des produits Demarle directement en ligne sur sa boutique avec livraison n'importe où aux USA !

Son premier atelier a eu beaucoup de succès, avec là aussi des résultats incomparables à ceux obtenus en France par le passé (avec Stampin Up).

Bref, il est temps pour nous de déclarer haut et fort :

"I love You California" est l'hymne de l'état, à écouter ici

Comme vous pouvez le voir, la conquête de la Californie est en marche ! Arrivés l'été dernier sans connaître personne ni avoir le moindre client local, cela fait pas mal de chemin parcouru en à peine 9 mois ! Beaucoup d'efforts et de travail c'est certain, mais ce qui est beau c'est qu'ici le travail paye, au sens propre comme au sens figuré !

Rendez-vous fin Juin pour le second épisode avec nos aventures du deuxième trimestre. N'hésitez pas à nous poser vos questions dans les commentaires, nous répondrons avec plaisir !

36 commentaires:

  1. Ouah, c'est une super nouvelle pour votre green card. Je suis contente que ta boite fonctionne aussi bien et que Adeline s'épanouisse à donner des cours de cuisine. Vous méritez toutes ces bonnes choses !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ;-) Et tu as contribué au succès d'Interstate 21 qui plus est, donc doublement merci !

      Supprimer
  2. Waouhhhh que des bonnes nouvelles , félicitations à vous 2 et bonne continuation en Californie .

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai qu'un mot pour vous deux : Bravo !

    RépondreSupprimer
  4. Congratulations ! Bravo ! Comme quoi le travail et la sueur sont encore récompensés...mais ailleurs qu'en "Hollandie"... Par contre ça serait sympa aussi un petit article sur les taxes et impôts des sociétés aux US afin de mieux réaliser pourquoi, même si cela peut paraître complexe, que le Californie (et les us) reste un "paradis" comparée à la France pour entreprendre avec un taux total d'imposition de 43.8 % contre 66.6% en Hollandie...toutes taxes/impôts confondus...En tout cas merci Alain pour ce partage. Tout les jours nous nous efforçons auprès de nos enfants à leur faire comprendre que rien n'est joué à l'avance tant qu'ils ne l'auront pas décidé et qu'il y a d'autre façon de penser et "rêver" sa vie que celle "imposée" par la société morose et l'école dépassée, vieillotte et qui les rend parfois si "vides" d'espoirs ! La route est longue, mais tu démontres parfaitement que l'état d'esprit, les jalons que l'on s'imposent, le travail, et la volonté sont autant d'atouts qu'un diplôme d'une grande école ! Tu ne peux que continuer à réussir et nous te le souhaitons vraiment très fort ! Et puis Bravo à Adeline aussi ! Son sourire fait déjà toute la moitié du job et puis je connais très bien la marque : c'est de la très bonne qualité ! Mes moules achetés il y a plus de 20 ans sont quasi impec. et me servent encore aujourd'hui ! Bon si elle veut une partenaire en pâtisserie pleine d'idées ;) Bravo à tout les deux votre réussite est à la hauteur de vos efforts !! Et que ça continue ! Amitiés très très pluvieuses de Belfort :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Bonne idée pour les taxes / impôts, c'est noté. Quant à l'école, les soi disant "grandes écoles" françaises sont bien loin dans les classements mondiaux et ne servent que quelques postes privilégiés dans des administrations qui contribuent à conserver notre pays la tête sous l'eau.

      Ici, on peut réussir sans aucun diplôme. Pas plus tard que mardi, j'ai pu le constater avec quelqu'un qui a appris en autodidacte (en venant à mes meetups !) pour décrocher un poste d'ingénieur en quelques mois... Tout simplement impossible dans notre pays de la liberté, de l'égalité et de la fraternité ! Des mots inscrits sur les murs des mairies mais pas dans les têtes de tout un chacun.

      Supprimer
  5. "Du coup, j'ai décliné plusieurs offres d'embauche mais accepté d'être sponsorisé par mon premier grand client pour obtenir la carte verte" : càd que vous allez devenir salarié par ce client ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je reste indépendant mais je me suis engagé à fournir à ce client la majorité de mon temps de travail pendant encore au moins 6 mois. En contrepartie, ils sponsorisent ma carte verte. Il est donc possible d'obtenir la résidence permanent bien après que j'ia terminé de travailler pour eux.

      Supprimer
  6. Félicitations Alain pour toutes ces belles réussites ! Ton travail et ta volonté de réussir dans un pays où l'entrepreneuriat est encouragé font vraiment plaisir à voir ! Et je ne doute pas que vous continuerez à réussir aussi bien ! Vous donnez un bel exemple à Thomas et au futur bébé.
    Et Adeline s'y met aussi, une vraie famille d'entrepreneur !

    Contrairement à ce que pense 'Alias Alfanette', je ne pense pas que la seule différence du taux d'imposition explique tout. Je suis persuadé que ton entreprise n'aurait pas fonctionné aussi bien dans cette Europe morose et triste.
    Même si on diminuait le taux d'imposition ici (ce qui ne risque pas d'arriver), la mentalité n'encourage pas l'entrepeunariat. Lorsqu'une société ou un groupement citoyen souhaite réaliser un projet, implanter une filiale ou ..., on essaye d'abord de tout faire pour que ça ne se réalise pas (pétition, ...). Autre exemple, là où aux US, il faut 15-20 mins pour créer une société, cela prend 3-4 semaines ici (en tout cas en Belgique), ...

    Combien de personnes travaillent pour toi ? Vu la masse de travail, comptes-tu engager d'autres personnes ?
    Pour l'obtention de la green card, as-tu une exigence à avoir pour ta société (nombre de personnes, ...) ? Et y aura t'il, plus tard, une démarche pour avoir la nationalité américaine (c'est peut-être un peu tôt) ?

    Encore félicitation pour votre réussite ! Elle fait plaisir à voir. Et je vous souhaite le meilleur pour les mois et les années à venir, vous le méritez !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Vincent, et je suis d'accord avec toi, la mentalité qui facilite et encourage l'entreprenariat aide énormément. En France, quand j'ai annoncé à mon employeur que je partais créer ma boite, il m'a peint le tableau classique : "Mais tous les clients ne paient pas les factures, et tu n'es pas sûr de gagner autant, et tu n'auras plus de congés, bla bla bla"

      Il y a en moyenne 2 à 3 personnes qui travaillent pour moi. Pour le moment, je souffle un peu et je ne cherche pas à "grossir" davantage, et j'apprécie simplement d'avoir réussi à revenir à un bon équilibre travail / temps libre. Si un bon projet se présente, je pense que je prendrai une ou deux personnes de plus pour franchir un cap supplémentaire.

      Pour la green card, la société ne rentre pas en compte : C'est juste mon profil qui sera étudié, et ceci complètement indépendamment de notre visa actuel. Pour la nationalité, on verra, c'est effectivement un peu tôt. Notre bébé sera forcément d'abord Américain, donc on aura peut-être envie d'avoir la même nationalité que lui à un moment donné... Difficile de savoir ce qui peut se passer d'ici 5-6 ans, car ce sera certainement à cet horizon là que la question se posera.

      Supprimer
    2. Il y a quand même qqch que je ne sais pas dans votre histoire de carte verte … Désolée. Comme vous êtes en visa E, normalement, vous n'avez pas le dual intent. Donc vous avez dit que vous serez salarié, mais vous rentrez dans quelle case ? EB5 ? (rentrer dans quelle case est juste que c'est l'administration américaine, je lis depuis suffisamment longtemps votre blog pour ne pas vous réduire qu'à une histoire de cases ! ;-) )

      Supprimer
    3. Non non, j'ai bien dit que j'ai refusé toutes les offres d'embauche. Et c'est une bonne remarque, il va falloir créer de nouvelles cases si on veut nous faire rentrer quelque part :-)

      Regardez plutôt du côté de EB-2, puis songez à la chronologie des événements. Ensuite vous me direz si vous voyez une case ou pas ;-)

      Supprimer
    4. Je viens de comprendre ... enfin ! Mais je ne savais pas que les entrepreneurs pouvaient postuler en EB2, je pensais que c'était réservé aux employés (salariés).
      Et vous savez combien de temps ça va vous prendre pour obtenir la GC ? Environ ? (on parle en mois ? en années ?)

      Supprimer
    5. On parle en années, probablement entre 2 et 4. C'est bien réservé dans l'optique d'un futur emploi, mais une fois la carte obtenue, rien n'oblige à effectivement occuper cet emploi... Je sais, c'est bizarre et personne n'utilise cette voie car très longue (qui attendrait plusieurs années pour pourvoir / prendre un job ?)

      Supprimer
  7. Entièrement d'accord avec Vincent ! Par contre je parle d'impôts car je souhaitais juste aussi rebondir sur le côté éco.et fiscal de l'entrepreneuriat, qui certes n'est pas un facteur déterminant, mais un frein à la création et qui pousse quand même beaucoup de nos compatriotes à s'expatrier pour créer leurs entreprises, moi y compris (après l'avoir fait ici en France...tout le monde peut se tromper...lol). Cela ne résume pas tout mais comme Alain parle en brut hors taxes je soumettais juste une idée d'article vu qu'il explique tip-top les choses compliquées (art.sur crédit trop bien) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de problème, c'est noté ! Bonne idée d'article car c'est vrai que parfois à force de s'adapter à la vie ici, on ne sait plus trop quelles différences pourraient intéresser les personnes ne connaissant pas les US.

      Supprimer
  8. Bravo, j'étais persuadée sur que tu réussirais haut la main, lorsque l'on y croit aussi fort et bien entendu que l'on a les possibilités intellectuelles, il n'y a aucune raison que cela ne marche pas, enfin aux US.
    Félicitations aussi à Adeline.
    Je signe anonyme car je n'ai que cette possiblité.

    RépondreSupprimer
  9. Et bien Bravo !!! mais te connaissant, ça ne m'étonne finalement qu'à moitié ... 4 fois quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cédric ! Premier semi-marathon de l'année à Santa Cruz dimanche prochain pour moi !

      Supprimer
  10. Alain et Adeline, bravos!!!
    Alain , attention avec ce client qui te donnerait carte verte, en contrpartie de travail consultant, TOUT ici se regle avec un avocat, cet accord qui semble prfait peut tourner en lawsuit pour un tas de raisons,
    De plus autre sujet, il faudra reecrire un article sur secheresse en CAL car ce que tu as ecrit ne correspond pas du tout a la realite...( voir intervention Gouverneur Brown face a la secheresse catastrophique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et nous allons tous mourir, c'est la fin du monde, tout le monde est méchant. Merci pour le rappel franco-français.

      Le gouverneur a juste imposé une réduction de 25% de la conso d'eau. Mais les jardins et pelouses continuent d'être arrosés abondamment, et ca c'est la réalité !

      Supprimer
  11. Bonjour
    J’admire votre blog, les infos sont très intéressantes quand je regarde votre site je me dis motivée pour rédiger le business plan ! (je suis dessus en ce moment)
    Pouvez- vous m’indiquer comment avez-vous fait votre étude de marché et votre business plan avez-vous fait appel à un organisme ? Comme vous le savez n’étant pas sur place cela n’est pas très évident.
    Merci pour votre réponse

    Ange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, nous avons eu l'aide de spécialistes. Je vous conseille de contacter Alexandra (www.l-and-f.us), elle saura vous aider pour le visa E2. Dites lui que c'est moi qui vous envoie ;-)

      Supprimer
  12. Bonjour
    J’admire votre blog, les infos sont très intéressantes quand je regarde votre site je me dis motivée pour rédiger le business plan !
    Pouvez- vous m’indiquer comment avez-vous fait votre étude de marché et votre business plan avez-vous fait appel à un organisme ? Comme vous le savez n’étant pas sur place cela n’est pas très évident.
    Merci pour votre réponse

    RépondreSupprimer
  13. Merci beaucoup !

    Une fois que j'aurais bien avancé sur le projet (je m'arrache les cheveux !) je contacte Alexandra.Au fait je ne vous ai pas parlé de notre projet !Je suis Agent de voyage depuis des années, Bts Tourisme, parlant plusieurs langues, j'ai travaillé pour 2 grosses boîtes Américaines et aujourd'hui nous avons le projet de création d'une Agence d'excursions.Nous avons eu la chance de partir un temps aux Etats Unis et visité 4 Etats et bien évidement sommes amoureux de ce pays. "c'est pas une blague :) ! Si vous avez une opinion à ce sujet n'hésitez pas ......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me semble etre une bonne idée, surtout si vous vous visez une clientèle francophone à qui l'anglais fait tellement peur. Avec Adeline, on avait pensé à ce type de business. Donc je pense que c'est une bonne idée.

      Supprimer
    2. Ca me semble etre une bonne idée, surtout si vous vous visez une clientèle francophone à qui l'anglais fait tellement peur. Avec Adeline, on avait pensé à ce type de business. Donc je pense que c'est une bonne idée.

      Supprimer
  14. merci !

    Aujourd'hui j'ai la chance d'exercer un métier que j'aime j'ai envie de transmettre ma passion.
    Je ferais tout pour y arriver (yes y can !) en plus j'ai mes loulous ,chéri qui me boostent alors ça c'est super !



    RépondreSupprimer
  15. FELICITATIONSSSSSSSSSSSS, vous êtes tous les deux merveilleux.

    RépondreSupprimer