mercredi 28 octobre 2015

La mine de l'Empire

Depuis notre arrivée en Californie, nous explorons régulièrement le Gold country, ses villes fantômes et ses... mines d'or ! Après la découverte de la mine Chemung et la visite guidée de celle se trouvant à l'arrière d'un saloon à Virginia City, nous avons décidé d'explorer une mine majeure dans la région de Grass Valley : La mine de l'Empire, qui est un parc historique de l'état de Californie.

Matériel d'époque exposé dans la cour de l'exploitation minière

La mine de l'Empire se trouve dans une grande propriété sur une colline, avec de multiples bâtiments qui montrent toute la complexité d'une telle exploitation : En 1849, l'électricité n'existait pas, et les multiples machines de la mine utilisaient l'énergie hydraulique. Tout était fait et produit sur place en totale autonomie, que ce soient les outils, les batiments, l'énergie, les presses, vraiment tout...

 Un exemplaire de presse hydraulique est d'ailleurs visible sur site, cette dernière étant utilisée pour fracturer les roches en petits morceaux afin de récupérer l'or qui y était enfermé :

Les rouages d'une grande presse

Nous avons eu droit à un tour guidé extrêmement intéressant, où nous avons appris que le jeans est né de la ruée vers l'or, car les mineurs avaient besoin de pantalons résistants pouvant transporter de lourds outils dans leurs poches.

Des mineurs européens avaient alors mentionné un tissu résistant venant de Gênes en Italie, qui fut alors importé et utilisé par Levi Strauss pour fabriquer des pantalons pour mineurs (demandez à un anglophone de prononcer Gênes - vous obtenez  jeans !). Une famille de Nîmes avait essayé de reproduire la méthode italienne sans succès, arrivant à une variante alors connue sous le nom de denim (de Nîmes !). Incroyable n'est-ce pas ?

Petit train de chariots

Après plusieurs minutes de visite, nous nous demandions où pouvait se trouver la mine. En général, les mines sont à flanc de montagne avec un tunnel horizontal, mais là nous étions sur la montagne, alors... le puits était vertical, ou plutôt en diagonale, menant à des multitudes de tunnels horizontaux creusés sur des dizaines de niveaux. Une maquette en 3D montre le tout dans le musée de la mine, et c'est juste impressionnant :

La maquette des tunnels

Il y a près de 600 kilomètres de tunnels dans la mine de l'Empire ! Mis bout à bout, ils permettraient de relier Grass Valley à Los Angeles sous terre ! Durant la visite, on descend une dizaine de mètres dans le puits principal, où l'on peut voir les deux lignées de rails qui descendent sans que l'on puisse voir le fond, situé à 1,6 kilomètre de profondeur :

Le puits principal, utilisé pour descendre et remonter les mineurs, ainsi que les roches extraites

Comment descendre et remonter de telles distances en chariot avec une telle pente ? Et bien, c'est le même principe que nos remontées mécaniques modernes pour faire du ski, sauf qu'à l'époque les mules remplacaient les moteurs électriques pour activer les treuils. Au bout du tunnel, à la surface, on peut voir le début de la descente, avec le grand chariot utilisé pour transporter les mineurs :

Le chariot utilisé pour descendre une dizaine de mineurs un bon kilomètre sous terre pendant une dizaine de minutes dans le noir et sans ceinture de sécurité... Ces types là en avaient dans le pantalon !

On nous a d'ailleurs expliqué qu'il fallait en tout une heure au mineur pour atteindre son poste de travail dans la mine, et qu'il ne commençait à être payé qu'au premier coup de marteau sur le burin... Idem le soir au retour, après une journée de 12 heures, 1 heure de retour non payé avant de rejoindre la maison. Et ces types là ne faisaient pas grève ! Mais les mineurs étaient très bien payés, et souvent recrutés en Europe où l'exploitation minière était beaucoup plus avancée qu'aux USA.

La salle secrète où le seul exemplaire du plan de la mine était mis à jour et utilisé pour décider des futurs tunnels

Après ce tour de l'exploitation minière, nous avons pu voir la résidence du propriétaire de la mine, qui avait fait bâtir le Bourn Cottage juste à côté, sur le même terrain. Toute en pierre, la maison est magnifique, elle est d'ailleurs utilisée de nos jours pour la célébration d'événements, par exemple un mariage le jour de notre visite :

Bourn Cottage

Derrière le cottage

La visite de cette mine est donc super intéressante et nous vous la recommandons absolument, surtout le tour guidé qui est compris dans le prix d'admission. Si il n'y en a qu'une à faire, c'est celle-ci tellement il y a de choses à voir et à apprendre. Peu de mines ont encore tous ces bâtiments en l'état, ce qui en fait une expérience complète.

Comme d'habitude, toutes mes photos de la mine de l'Empire (28 en tout) sont en diaporama ci-dessous :

6 commentaires:

  1. Très intéressant, comme toujours !
    J'ai reconnu la photo de la porte derrière l'arc en pierres de la propriété que j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! C'est vrai que cette maison est très sympa.

      Supprimer
  2. Toujours interessant, surtout qu'il y a peu de chance que je puisse la visiter un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas ? Il ne faut pas laisser le pessimisme Français l'emporter.

      Supprimer
  3. Article très intéressant qui me donne de plus en plus envie de visiter des mines d'or. Une chose en plus à mettre sur ma todo list ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne vas pas t'ennuyer quand tu viendras nous voir ;-)

      Supprimer