mercredi 18 novembre 2015

Point Reyes, second épisode

L'an dernier, 15 jours après notre arrivée en Californie, nous avions passé une magnifique journée du côté de Point Reyes. Nous voulions absolument y retourner mais la distance depuis Sacramento (4 heures de route aller-retour) en fait une destination difficile pour une seule journée, donc nous avons dormi à San Francisco pour faciliter la visite :

La descente vers le phare, équivalente à un immeuble de 30 étages !

Ce jour-là, le phare était ouvert donc nous avons pu y descendre et le visiter. Ses horaires sont restreints en raison de son isolement et des vents très forts qui peuvent y souffler :

Le petit phare de Point Reyes

On pouvait apercevoir San Francisco et une tour du Golden Gate Bridge depuis la pointe, c'est dire si la visibilité était parfaite, car 50 kilomètres à vol d'oiseau séparent le phare de la ville ! Cela nous a aussi permis de voir l'autre "bout" de la péninsule, Tomales Point. Cette immense plage n'est donc pas infinie :

La vue sur cette plage est toujours aussi incroyable

Cette côte californienne saura toujours nous épater avec ses couleurs uniques. Dommage que le Pacifique soit si froid, car là, même en novembre, ça donne envie :

C'est juste magnifique !

Nous avons vu des éléphants de mer en plein combat, car c'est la période où les mâles doivent jouer des coudes pour conquérir les femelles, sauf qu'ils n'ont pas de coudes donc c'est compliqué, surtout quand on est une bestiole de 6 mètres de long qui pèse plus de 3 tonnes :

Bataille d'éléphants de mer

Sur la route du retour, que j'ai prise en photo tellement elle est belle (bien qu'en très mauvais état, c'est le prix à payer pour voir de la nature sauvage) :

La route majeure de Point Reyes National Seashore, d'où l'océan est toujours visible, parfois même des deux côtés !

Je disais donc, sur la route du retour, nous nous sommes arrêtés nets face à ce spectacle exceptionnel :

5 cerfs aux bois majestueux regroupés sur une petite colline dominant l'océan

Je viens d'une région parmis les plus boisées de France, où j'ai passé énormément de temps en vacances chez mes grands-parents dans la forêt, sans jamais voir un seul cerf... Et là, en deux heures à Point Reyes, 5 cerfs à moins de cent mètres de la voiture. Voilà pourquoi nous aimons vivre ici !

Puis il y a eu l'arrivée sur San Francisco, et je sautais déjà d'impatience avant de descendre de la voiture car il n'y avait aucun brouillard, ce qui est exceptionnel :

Que dire de plus ?

Et vu qu'il n'y avait vraiment aucun brouillard, je me suis dit que Twin Peaks devrait offrir une vue tout aussi magique :

San Francisco vue d'en haut, de nuit...

Une bien belle journée ! Voici mon diaporama habituel de Point Reyes pour finir :

10 commentaires:

  1. Un article a été supprimé???? L'article sur "se fixer une date pour partir...."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne crois pas avoir publié d'article sur "se fixer une date pour partir", d'ailleurs je ne supprime jamais mes articles, ce serait jeter trop de travail à la poubelle.

      Supprimer
  2. Pour nous, c'était avant de gagner Sacramento. Une belle et chaude journée aussi, sans un poil de vent, pourtant le phare était fermé.
    J'aime beaucoup ta photo sur la route principale avec le soleil rasant ! Quant au panorama sur SF par temps clair, il est exceptionnel, surtout sur le Golden Gate très souvent enveloppé de brume.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on a de la chance avec la brume ce jour la.

      Supprimer
  3. Cette fois-ci ou la précédente, êtes-vous montés jusqu'au point culminant du parc qui se trouve au bout de Mount Vision Rd ? Il paraît que le panorama ne vaut pas le détour. Juste quelques belles vues sur le trajet. Il était déjà tard, les routes sont si mauvaises dans le parc (et celle-ci toute en virages), que nous n'avons pas tenté. Il y avait encore la route à faire jusqu'à Sac dans les embouteillages et nous ne voulions pas arriver à une heure indue.
    Au sujet des cerfs, je suis étonnée que tu n'en aies jamais vus dans ta région. Dans le Vercors où je n'ai passé qu'une dizaine d'années, on en voit plein. A la tombée de la nuit ils sont là avec leur harem, qui broutent jusqu'au bord des routes. Il y a d'ailleurs souvent des accidents si l'on ne s'en méfie pas. Quant à la période du brame, ils sont visibles même en pleine journée. Je te parle là d'un village de montagne à 40 km de Grenoble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a bien assisté au brame à quelques kilometres de chez nous, mais jamais vu de cerf comme à Point Reyes, aussi proche et aussi facilement.

      Nous n'avons pas fait la route de Mt Vision, ni le nord de Point reyes, donc il faudra y retourner !

      Supprimer
  4. Superbe ! Merci pour cette évasion. Les couleurs sont juste magnifiques.
    Thomas a dû adorer les éléphants de mer ainsi que les cerfs. Et ce n'était pas aussi la saison du brame chez les cerfs ?
    Et la vue sur San Francisco est juste splendide. Je crois que je pourrais rester des heures à comtempler cette vue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Le brame est en septembre normalement, donc non.

      Supprimer