vendredi 20 avril 2018

Pasadena, Californie

Fin février début mars, nous avons profité d'un voyage business à Palm Springs pour faire un petit road trip en Californie du Sud. Notre première étape : Pasadena, dans la périphérie de Los Angeles.

Des palmiers, un grand ciel bleu, et de la neige sur les sommets ! Bienvenue en Californie.

J'avais fait un tour rapide à Pasadena l'an dernier pour une formation de 2 jours, mais les jours étant courts en novembre, je n'avais pas pu explorer grand chose.

Cette fois-ci, l'occasion était belle de se rattraper avec toute la famille qui plus est.

Le magnifique hôtel de ville

Pour moi, Pasadena c'est tout d'abord le Rose Bowl, stade où a eu lieu la finale de la coupe du monde de foot 1994, la première que j'aie suivi de bout en bout à l'âge de 11 ans...

Forcément, je voulais aller voir ce stade mythique, dans lequel nous n'avons pas pu entrer :

Le mythique Rose Bowl de Pasadena !

L'autre aspect de Pasadena c'est son côté historique, car la ville est traversée par la route 66, avec un des plus beaux ponts de Californie sur lequel passait cette route tout aussi mythique : Le Colorado Street Bridge.

Le Colorado Street Bridge est un véritable viaduc qui forme un joli arc de cercle

Le Rose Bowl vu depuis le pont

Un peu comme à Santa Barbara, l'architecture d'une bonne partie de la ville est tout simplement magnifique, et les maisons paradisiaques se succèdent les unes après les autres :

Un bien joli cadre, non ?

Pour finir cette visite, nous sommes passés par un autre bâtiment historique, la cour d'appel US Richard H. Chambers

En voilà un tribunal original !

La particularité de ce bâtiment est que c'est un ancien hôtel de luxe reconverti en tribunal ! On peut visiter le rez de chaussée gratuitement mais sans pouvoir y prendre de photos, dommage car c'était vraiment joli à l'intérieur également.

L'entrée principale

Voilà pour cette petite étape à Pasadena où nous avons passé une nuit avant de rejoindre le désert d'Anza Borrego le lendemain, qui sera le sujet d'un prochain article. Une ville sympathique qui méritait bien un petit arrêt pour la visiter !

dimanche 15 avril 2018

Zion - Kolob Canyons & Terrace [Utah]

Dernier article de notre road-trip entre Utah et Arizona en octobre 2017, avec la visite du parc national de Zion. Ayant déjà visité Zion en 2010, nous avions décidé de commencer par explorer deux zones moins fréquentées du parc, à commencer par Kolob Terrace Road :

Couleurs d'automne en route

Nous sommes allés jusqu'au bout de cette route qui offre quelques jolis paysages ça et là, et permet surtout de faire de belles randonnées sur les hauteurs de Zion. La plus belle portion de la route se trouve vers le tout début, où l'on longe et tourne autour de magnifiques monolithes rouges :

Kolob Terrace Road

Le point de vue à la fin est surprenant car on est tellement hauts que tout est vert et même si on devine le canyon principal de Zion, on n'en reconnait pratiquement pas les couleurs :

Lava Point Overlook, face au canyon de Zion

Du coup, nous décidons de retourner dans le canyon pour y retrouver la grandeur de ses paysages, et là on en prend plein les yeux :

Zion est magique !

Nous avons pas mal randonné dans cette grande vallée, malgré une chaleur assez incroyable pour un mois d'octobre, pas loin des 30 degrés !

On passe sur Virgin River avec de multiples passerelles. L'eau est transparente, le ciel bleu, les arbres jaunissent, le photographe est heureux !

Des chemins qui invitent à la promenade

Le lendemain, sur la route du retour vers Salt Lake City, nous passons par Kolob Canyons Road, une autre route qui mène à un point de vue principal et à de multiples randonnées pour explorer les canyons.

La route est rouge elle aussi !

Les distances étant trop importantes pour explorer tout ceci avec les petits, nous nous contentons de la jolie vue à Timber Creek Overlook:


Après presque 4 heures de route, nous rejoignons Salt Lake City où nous passons la nuit avant de prendre l'avion pour Sacramento le lendemain. Un court vol d'une petite heure afin d'économiser 10 heures de route entre la capitale de l'Utah et la maison !

Toutes mes photos de Zion 2017 sont visibles ici.



mercredi 4 avril 2018

L'importance des objectifs - Business update n°13

Un nouveau trimestre vient de se terminer, c’est donc le moment de ma traditionnelle business update. Comme vous le savez certainement, nous sommes arrivés en Californie en 2014 avec un visa investisseur afin d’exercer mon activité de consultant en informatique.

 Je gère donc ma propre société, Interstate 21 (désormais aussi connue sous le nom Angular Training) et cet article en fait le bilan tous les trois mois.

Mon QG mobile aérien s'est retrouvé pour la première fois en première classe cette année, grâce aux dizaines de milliers de miles accumulés avec Delta l'an dernier, nouveau statut de membre fidèle oblige !

Pour une fois, je vais rédiger ce bilan objectif par objectif, avec le pourquoi de chaque but, un peu du comment, et les progrès réalisés, histoire d'illustrer l'importance d'avoir une direction dans laquelle se diriger.

Premier objectif : Etre sélectionné pour parler à au moins trois conférences en 2018

Pourquoi ? Après être intervenu à une conférence en septembre 2017, j'en récolte toujours les fruits en 2018, avec plusieurs dizaines de milliers de dollars de revenus générés directement grâce à mes interventions à Atlanta. Je veux donc récidiver au moins 3 fois en 2018.

Comment ? J'ai postulé à 8 conférences à ce jour, en essayant de proposer des idées originales et en nombre (de 2 à 12 idées pour chaque conférence).

Résultat : Je suis déjà sélectionné pour 3 conférences, dont l'une des plus grandes au monde dans mon domaine, ng-conf à Salt Lake City ! Avoir été reçu parmi 600 propositions, c'est juste fantastique !

Les deux autres conférences seront à New York City puis à Orlando en Floride, de quoi lier l'utile à l'agréable avec quelques jours de voyage autour...

Être à l'affiche de cette conférence : Quelque chose que je n'aurais jamais imaginé il y a un an ! Mais les choses vont vite dans ce pays...

Second objectif : Acheter un chalet dans la Sierra Nevada pour en faire un AirBnb

Pourquoi ? Parce que c'est le rêve ! Et c'est aussi une façon de diversifier nos revenus avec un investissement dans l'immobilier.

Comment ? Vous savez déjà toute l'histoire en quatre épisodes.

Résultat : C'est fait ! Le listing est en ligne et depuis sa publication, nous avons une réservation par jour pour un total de 12 nuits déjà réservées sur les trois mois à venir ! Le tout en moins d'une semaine...

Le chalet est prêt à être loué... On y retourne ce week-end pour les derniers préparatifs, et les réservations sont possibles dès lundi prochain.

Troisième objectif : Faire au moins 250 000 dollars de revenus en 2018

Pourquoi ? Pour faire un peu mieux qu'en 2017.

Comment ? Si je le savais... Plus sérieusement, le plan est en marche. Je travaille avec une entreprise de lead generation pour aider avec ce que je ne sais pas faire (me faire connaître auprès de gens qui ne me connaissent pas) et continue de faire ce que je sais faire (publier régulièrement sur mon blog, parler en public, etc.).

A chaque fois que je suis en déplacement pour des formations, je profite de l'opportunité pour intervenir en public afin de me faire connaître. Je l'ai donc fait à Milwaukee et à San Francisco, et ai pour objectif de le faire six fois minimum cette année.

Résultat : La trajectoire actuelle se dirige vers 290 000, mais il reste 75% de l'année à couvrir... Disons que c'est bien d'être en avance sur les temps de passage !

Sur scène dans les bureaux de Google à San Francisco en mars dernier. Encore quelque chose que je n'aurais jamais pensé faire de ma vie !

Voilà donc pour quelques exemples d'objectifs et l'avancement des choses en ce début 2018. tout va donc pour le mieux !

Côté voyages business, j'ai découvert Milwaukee dans le Wisconsin, suis retourné à Detroit, plusieurs fois à San Francisco, et je vais aller six jours en Inde dans quelques semaines !

Au siège de VMWare à Palo Alto, un nouveau super gros client, et dans la Silicon Valley qui plus est.

Du coup, vous comprenez certainement pourquoi mon rythme de publication a été moins régulier sur ce site ces dernières semaines... Il y avait du pain sur la planche !

Le meilleur moyen d'avancer est de se fixer des objectifs et d'y travailler tous les jours, ce à quoi je me suis attelé avec pas mal de succès en ce début d'année. Je n'ai mentionné que 3-4 objectifs ici, mais j'en ai un total de... 29 en tout et pour tout ! Donc je n'ai pas le temps de m'ennuyer.

Comme d'habitude, si vous avez des questions ou désirez en savoir plus sur mes objectifs, n'hésitez pas à m'en faire part en commentaires.

dimanche 25 mars 2018

Le chalet, c'est fait ! [Saison 2 Episode 4]

C'est officiel, nous avons les clés de notre chalet dans la Sierra Nevada ! Nous venons d'y passer le week-end et je tape d'ailleurs cet article sur la route du retour.

Avant l'ouverture de la porte !

Tout n'a pas été simple cependant car le plan initial était de finaliser les signatures  entre deux voyages business à Milwaukee puis Detroit, vendredi de la semaine dernière. Malheureusement, on m'a dit que cela prendrait 10 jours de plus, alors nous nous étions faits à l'idée de ne pas pouvoir aller au chalet pendant plusieurs semaines en raison de divers voyages et événements planifiés de longue date. Soit cela se faisait cette semaine et on y allait ce week-end, soit on aurait dû patienter encore 15 jours à partir d'aujourd'hui...

Les biches nous ont accueilli en nous montrant leur derrière, ces animaux alors !

Mais voilà, dès mon arrivée à Detroit, on m'annonce que finalement tout est bon et que l'on peut signer cette semaine ! Plus facile à dire qu'à faire quand on doit avoir la signature d'Adeline et la mienne sur les documents, et que nous sommes à quelques milliers de kilomètres l'un de l'autre toute la semaine.

Mais nous sommes aux USA, donc le client est roi, et tous nos interlocuteurs décident de faire leur maximum pour que ce soit possible, en envoyant les documents en urgence à un notaire à Detroit qui viendra à moi pour mes signatures le mardi, puis enverra le tout à un second notaire en Californie pour qu'Adeline signe le mercredi, avant de réexpédier le tout à différentes destinations qui le recevront jeudi, pour expédier au comté de Tuolumne qui devra alors enregistrer la vente vendredi, afin que l'on puisse aller au chalet samedi !

Donc si tout se passe bien et que tous ces transports de courrier Fed Ex de nuit fonctionnent, on devrait avoir le chalet comme prévu !

Grand soleil ce dimanche au chalet !

C'est là que les choses se compliquent, car plus on implique de personnes dans une telle aventure, plus il y a d'info qui se perd en chemin. De mon côté, je préviens que je suis à Detroit pour former des gens toute la journée, donc je suis dispo entre 12 et 13h pendant ma pause repas ou après 17 heures.

Résultat : La notaire m'annonce à 11 heures du matin qu'elle arrivera à 14 heures pour me faire signer ! Et comment je fais avec les 12 personnes qui comptent sur moi pour se faire former ? Je dois me débrouiller... Surtout que la notaire arrive finalement à 14h45. J'improvise donc une pause de 15 minutes (qui devait avoir lieu à 15 heures) et me dis : "Je vais juste tout signer en 10 minutes et on n'en parle plus!"

Mais voilà, la dame me dit que cela va prendre 45 minutes environ... Je lui dis que je ne pourrai pas prendre autant de temps, vu qu'elle est déjà 45 minutes en retard, et après 15 minutes d'essai, on reporte donc la suite à 18h30 le soir même...

Entre temps, on m'apprend pour que FedEx expédie la nuit même avec réception le matin suivant, le délai est à 17 heures maximum... On annule donc les signatures et je pense que c'est foutu pour cette semaine.

Le monospace plein à craquer... Draps, serviettes, mouchoirs, on ne plaisante pas quand on se lance dans le domaine de l'hospitalité !

De retour à l'hôtel, je suis dépité tout comme Adeline à distance, car on y croyait vraiment... Et là, nos amis de la title company suggèrent d'inverser les rôles : Puisque la Californie est trois fuseaux horaires en retard sur Détroit, il reste un peude  temps pour qu'Adeline signe les papiers, qu'on me les expédie dans le Michigan pour le lendemain, où je signe le midi et renvoie le tout overnight...

En 2 heures à peine, le plan est en marche, une notaire est trouvée et rencontre Adeline dans un café Starbucks à Sacramento, le tout est signé en 15 minutes chrono (comme quoi c'était possible !), le seul problème étant... Qu'il est 17h00 lorsque la dernière signature est faite ! Mais la notaire avait anticipé de rouler en direction d'une agence FedEx plus proche de l'aéroport qui prend donc les courriers overnight jusqu'à 17h45... L'enveloppe est donc postée à 17h35, victoire !


Un peu de neige pour notre premier soir au chalet, les enfants étaient fous !

Le mercredi matin, je suis donc prêt à signer les papiers signés par Adeline la veille, mais quelque chose m'intrigue : La notification de livraison de FedEx indique que les papiers sont prêts à être livrés... à Pleasanton en Californie, qui était être supposée être la destination APRES mes signatures !

Dans la précipitation, la notaire s'est donc plantée d'étiquette et les documents sont donc à des milliers de kilomètres de Détroit... Cette fois, c'est mercredi et c'est vraiment foutu !

Notre réaction à ce moment là, à peu de choses près :


Mais les gens veulent vraiment nous aider jusqu'au bout, et notre prêteur dit qu'ils peuvent toujours valider le prêt si nos deux signatures leurs parviennent le jeudi par fax. Alors la notaire vient me voir à midi pile à Détroit, je passe 30 minutes à signer des documents vierges fraichement imprimés, et nous avons donc deux jeux de documents signés séparément par Adeline et moi-même !

Du coup, nous n'y croyons pas plus que ça, et Adeline doit de nouveau tout resigner le jeudi sur les papiers que j'ai signés la veille ! C'est de la folie.

Et c'est donc après cet enchainement improbable et abracadabrantesque d'événements que vendredi, juste avant de monter dans l'avion du retour, j'apprends que la vente est officielle, C'EST FAIT, nous sommes propriétaires du chalet !


Thomas a eu l'honneur d'ouvrir la porte le premier !

J'arrive donc à la maison juste avant minuit le vendredi soir, et dès samedi matin, nous prenons la route pour Groveland, récupérons les clés au bureau de l'agent immobilier, et découvrons que ces deux derniers jours la région a subi pas mal d'inondations, plein de routes sont fermées, le bureau même des agents immobilier a été inondé ! Allons-nous découvrir la maison sous l'eau ? 

Bienvenue à Pine Mountain Lake !

On est plutôt optimistes car le chalet est au sommet d'une colline et surélevé, même si pas mal de routes ont été bien endommagées par les torrents d'eau qui ont dévalé dans le coin.

Donc pas de soucis pour notre chalet, qui est là bien prêt pour nous :



Nous avons donc passé le week-end à faire les lits, rencontrer la dame qui fera le ménage après chaque locataire, laver le linge, bien analyser tout ce qu'il y a dans la maison, car on l'achetée toute équipée ! 

Adeline a déjà organisé linges, gels douches, etc.  pour nos futurs locataires !

Une sacrée avanture donc que cet achat de chalet... Et c'est maintenant que le meilleur commence, car nous pensons l'ouvrir à la location dans deux semaines.

En attendant, nous avons aussi bien profité de ce premier week-end là-bas, avec un belle flambée dès le premier soir (il a gelé toute la nuit, altitude autour de 1000 mètres oblige) et l'envie d'y retourner dès que possible.

C'est simple, on ne pouvait plus quitter notre petit coin près de la cheminée ce soir là :


Plus de photos de l'intérieur avec le prochain article sur le chalet, car nous avons aussi profité de ce week-end pour faire plein de photos "marketing" pour notre listing AirBnb qui sera créé dans les jours qui viennent ! Affaire à suivre donc...







samedi 17 mars 2018

Grand Canyon, North Rim [Arizona]

Retour sur l'avant dernière étape de notre road-trip entre Utah et Arizona en octobre 2017 avec la facette la plus méconnue d'un des lieux les plus populaires de l'ouest Américain: Le Grand Canyon.



La grande majorité des visiteurs de ce parc national ne connait qu'une face du Grand Canyon : La rive sud, qui est de loin la plus proche de toute forme de civilisation. Rares sont ceux qui s'aventurent du côté nord, et pour une bonne raison : Il faut cinq heures de route pour passer d'un côté à l'autre, en empruntant soit le Hoover Dam à l'ouest, soit le Navajo Bridge à l'est.

Entre ces deux passages, c'est une faille d'un kilomètre de profondeur, 2 à 20 de large et 300 de long qui forme une barrière longtemps considérée comme infranchissable.

L'entrée nord du parc

Après avoir visité la rive sud à plusieurs reprises, nous avons donc décidé de passer du côté nord, accessible par une seule route qui mène à un visitor center fermé pendant une bonne partie de l'année.

Les cabanes désertées hors saison. Dommage, ça doit être sympa d'y passer la nuit !

En octobre, c'est bien simple, seule une petite boutique / restaurant était ouverte, tout le reste était fermé, impossible donc de dormir sur place, ce qui nous garantissait 5 bonnes heures de route dans le journée d'hôtel à hôtel. Mais quand on aime, on ne compte pas !

Rideaux de pluie à l'horizon

Le North Rim semble d'emblée plus sauvage, mais aussi plus vert que son homologue du sud, son altitude étant légèrement différente. On y apprécie le nombre de visiteurs bien moindre, ce qui permet de vraiment apprécier le calme des lieux.

On se sent également plus proches du fleuve Colorado, visible bien plus souvent que du côté sud :

Le Colorado serpente au fond du canyon. Les rapides sont bien visibles à plusieurs kilomètres de distance !

Le jour de notre visite, le ciel était plutôt capricieux. Nous avons même terminé la journée sous la pluie, ce qui n'était donc pas évident pour la photographie :

Les nuages peignent de grandes ombres sur le Grand Canyon

Mais le Grand Canyon reste un lieu unique au monde, alors avec un peu de créativité et de patience, il y a toujours possibilité d'en tirer de jolies images :


Voilà pour cette petite visite du North Rim du Grand Canyon. La météo du jour nous incite à vouloir y retourner un jour pour le voir sous le soleil et un grand ciel bleu !

dimanche 4 mars 2018

Achat de chalet - Prêt et inspections [Saison 2 Episode 3]

Nous voilà pratiquement à mi-chemin dans le processus d'achat de notre chalet dans la Sierra Nevada. Lors du dernier épisode, je vous expliquais la bataille psychologique avec notre offre d'achat qui a finalement abouti, mais ce n'était que le début de l'aventure...

Le chalet se rapproche !

Une fois notre offre acceptée, nous avons 30 jours pour conclure le prêt immobilier et conduire tout un tas d'inspections :
  • Le toit
  • L'état général de la maison, plomberie, isolation, etc.
  • Termites et autres invasions potentielles
  • Sécurité incendie (la Sierra Nevada étant particulièrement exposée aux feux de forêt)
  • Fosse sceptique
J'ai volontairement listé ces 5 inspections indépendamment car les USA sont le pays de l'ultra spécialisation, et chacune de ces inspections a donc été faite par une société ou organisme spécialisé dans le domaine en question !

Heureusement, les USA sont aussi le pays où les gens savent travailler à distance, ce qui veut dire que pour toutes ces inspections, nous recevons un rapport agrémenté de photos par email dans les 48 heures qui suivent, sans avoir à être sur place.

La chambre principale et son lit king size

J'ai assisté à une seule inspection de sorte à pouvoir moi aussi prendre le temps de poser un oeil plus critique sur le chalet, mais tout était impressionnant et fraîchement rénové. L'inspecteur lui-même aurait été intéressé pour l'acheter, c'est dire !

Tout s'est donc bien passé du côté des inspections, mais je savais que l'un des combats les plus durs à gagner serait l'assurance. En effet, avec le risque d'incendie dans la région, la plupart des compagnies refusent tout simplement de prendre le risque d'assurer les logements...

Notre chalet est bordé d'un lac à l'est, rivière et route principale au nord est, route principale et écoles à l'ouest, terrain de golf au sud, et plein de maisons tout autour ! Autant de barrières au feu. Il se trouve en plein milieu de la zone en haut à gauche de cette carte.

J'ai donc dû passer plusieurs coups de fil avant de trouver une assurance locale qui connaisse bien la zone, et qui sache donc que cette communauté de Pine Mountain Lake oblige tous les propriétaires à protéger leurs maisons du feu en taillant les arbres, coupant les herbes hautes, conservant de l'espace entre maisons et végétation, etc, etc...

Cela n'a pas été simple, mais nous avons trouvé une assurance !

Le salon et la déco unique en son genre, que nous aurons telle quelle puisque la maison est vendue intégralement meublée !

Reste donc le prêt immobilier, pour lequel j'ai fait appel à la même personne que pour notre résidence principale il y a deux ans, et bien m'en a pris car tout a été relativement simple, moyennant une montagne de paperasse à signer (électroniquement pour la grande majorité, ce qui aide à aller vite !)

La confirmation finale devrait avoir lieu cette semaine. J'essaie d'avancer la signature au 16 mars, on verra si cela se confirme !

Le bureau où les dernières négociations ont été conduites ces derniers jours !

Pour rendre les choses plus simples, nous avions planifié de longue date un road-trip en Californie du sud ces jours-ci, car j'anime une formation à une conférence à Palm Springs aujourd'hui et demain. L'occasion parfaite de joindre l'utile à l'agréable en emmenant toute la famille sur la route.

Bien évidemment, les coups de fils de l'agent immobilier ou des assurances arrivaient toujours lorsque nous étions en plein milieu d'une randonnée dans un canyon dans le désert, sans connection internet ou réseau téléphonique... De sorte à ce que la communication soit impossible et ajoute une dose de stress... Mais on y est arrivés malgré tout, de quoi apprécier un magnifique coucher de soleil en récompense le soir autour de Borrego Springs :

Panorama d'un soir de victoire dans la conquête de notre chalet, à quelques 630 kilomètres de cet endroit au paysage diamétralement opposé... 

A très bientôt pour d'autres bonnes nouvelles, et on l'espère la fin de cette période stressante où une tonne de choses à faire peuvent nous tomber sur le dos d'une minute à l'autre... Au milieu du désert ou ailleurs ! 





mercredi 21 février 2018

Chalet : L'offre d'achat ! [Saison 2 Episode 2]

Le week-end dernier, nous avons visité une nouvelle série de chalets à Groveland, et avons terminé la journée avec un top 3 bien établi. La plupart des maisons étant sur le marché depuis plus de 60 jours, nous pensons qu'il n'y a pas d'urgence, et songeons même faire une offre à prix un peu réduit... Mais tout change sur le chemin du retour !

Et voilà notre favori, bien au calme dans la forêt...

En effet, l'agent immobilier nous contacte pour annoncer que notre maison favorite vient de recevoir une offre, et que nous devons vite décider si nous voulons formuler une offre d'achat nous aussi...

Tout comme pour l'achat de notre résidence principale il y a 2 ans, nous voilà face à un dilemme, celui d'abandonner ou d'aller au combat, sachant qu'on ne peut pas savoir ce qu'a proposé l'autre acheteur !

L'intérieur complètement rénové en mix bois / métal plutôt original et moderne. La maison est vendue avec tous les meubles, clés en mains !

Les 2 heures de route du retour semblent interminables... J'essaie de faire calculs et recherches sur mon téléphone pendant qu'Adeline conduit, mais le réseau fait souvent défaut dans le gold country... 

Nous décidons de proposer une contre-offre au prix exact demandé par le vendeur, en espérant que l'offre concurrente soit plus basse. Le samedi soir même autour de 20 heures, les papiers sont faits et notre agent transmet l'offre d'achat. On croise les doigts !

Nos recherches se sont focalisées sur la communauté privée de Pine Mountain Lake, qui a son propre lac, golf, piscines, terrains de tennis, et même aérodrome et stand de tir !

Le dimanche matin, notre agent apprend que les deux offres sont au même prix, et vu que nous sommes arrivés en deuxième, notre seule option pour gagner est de jouer la surenchère et d'offrir plus.

Cette maison étant déjà la plus chère de toutes celles visitées, nous hésitons un peu... Puis décidons de formuler une offre finale à 1000 dollars de plus, en espérant que l'autre acheteur ne décide pas de surenchérir.

Sans trop d'espoir, nous nous préparons à nous rabattre sur notre second choix, qui à 35 000 dollars de moins, nous laisse de la place pour quelques rafraîchissements si besoin.

L'une des quatre chambres, style chalet assuré !

Dimanche passe sans nouvelles, et lundi matin, l'agent nous annonce que le vendeur aurait décidé d'accepter notre offre ! La nouvelle se confirme dans l'après-midi, et la paperasse sans fin peut commencer ! Wouhou, on a gagné, comme pour la première maison !

La terrasse en bois entoure un bon tiers de la maison

Nous sommes donc dans le mois décisif où le prêt immobilier doit être finalisé, les différentes inspections conduites rapidement (l'important dans la région étant surtout les termites - une des maisons visitées précédemment étant en effet en train de se faire dévorer par en-dessous !)

Pour le moment, tout se passe super bien, donc nous sommes optimistes... Mais tant qu'on n'a pas la clé, on ne sait jamais ce qui peut se passer.

Certaines propriétés en bord du lac se vendent plusieurs millions de dollars... Alors qu'à deux cent mètres on trouve des maisons similaires à 200 000 dollars. La vue coûte cher !

Le suspense et l'excitation sont donc à leur comble, on signe papier sur papier et on avance assez vite... En espérant conclure en beauté rapidement ! La suite au prochain épisode...