mercredi 15 août 2018

Rocky Mountain National Park [Traversée USA]

Le Colorado est l'un de ces états que nous n'avions jamais vraiment visité "sérieusement". Un passage à Mesa Verde il y a bien longtemps et c'est tout, il était donc temps d'explorer la région de Denver et les rocheuses, plus particulièrement Rocky Mountain National Park.

Bienvenue dans les rocheuses !

Cette étape n'était pas prévue dans notre voyage initialement, mais je dois avouer que nous avons bien eu raison de le faire tellement c'était beau et agréable. D'abord, la faune est abondante, les cerfs sont tout simplement partout :

Cerfs dans la région des Sheep lakes

Les paysages sont grandioses, c'est de la vraie haute montagne, et beaucoup plus verts que ceux de notre Sierra Nevada californienne, qui brûle de plus en plus tôt et de plus en plus longtemps (au sens propre comme au sens figuré).

Bear Lake

Bien évidemment, les paysages et la météo changent radicalement au fur et à mesure que l'on prend de l'altitude. Mais nombreux sont les sentiers qui semblent nous inviter à la promenade :


D'ailleurs, cela apaise même les plus turbulents des petits, qui peuvent se retrouver assis au calme à observer un lac, une petite fleur dans la main :

Clara pensive au bord d'un lac

Le second jour, nous voulions traverser l'intégralité du parc, ce qui nécessitait de grimper haut, très haut, jusqu'à l'incroyable altitude de 3713 mètres, soit pratiquement 1000 mètres de plus que le plus haut col routier dans les Alpes !

Il a fallu traverser des nuages pour en arriver là !

L'occasion de rencontrer pluie, neige et marmottes, bien entendu :

Marmotte qui essaie de demander aux touristes quelque chose à manger

Ensuite, on redescend de l'autre côté, puis on contourne ces hautes élévations pour rejoindre Denver, la "mile high city", qui se trouve donc à 1600 mètres d'altitude.

En chemin, beaucoup de virages, et toujours plus de cerfs :

Des dizaines et des dizaines de cerfs !

La petite rivière qui serpente tranquillement dans cette vallée ne paie pas de mine, mais au fil de son parcours, elle va devenir un immense fleuve capable de creuser d'incroyables canyons dans tout l'ouest américain. Son nom : Colorado.

Voilà donc pour ce petit tour de Rocky Mountain National park. Certaines routes historiques étaient toujours fermées en raison de la neige, ce qui ne nous a pas empêché de bien apprécier cette visite et de considérer l'endroit pour un futur investissement AirBnb :-)

dimanche 5 août 2018

Chalet : Comment ça se passe ? Update n°1

Comme vous le savez certainement déjà, nous avons acheté un chalet proche de Yosemite et le louons via AirBnb. La dernière fois que je vous en avais parlé, nous avions 39 nuits de réservées... Nous en avons désormais plus de 110 !

L'ours qui acceuille nos invités au chalet

Pour commencer, notre chalet a un succès fou ! Adeline gère toute la communication avec les locataires, et elle le fait à merveille. Du coup, le feedback est incroyablement positif, et nous recevons 5 étoiles pratiquement tout le temps :


Les rares locataires qui chipotent un peu se plaignent du prix (ils n'ont probablement jamais dormi dans un motel tout pourri à San Francisco à 200 dollars la nuit !) ou de la localisation ("il y a trop de virages pour accéder au chalet" - sérieusement, c'est le feedback que l'on a reçu une fois ! Genre il faudrait que ce soit à la montagne mais sans le relief ?)

Mais dans l'ensemble, le feedback ressemble plutôt à ça, les gens sont ultra enthousiastes et apprécient qu'Adeline prenne soin (à distance) de nos locataires en leur suggérant des idées de visite, les prévenant quand la météo et les feux de forêt risquent d'impacter leur séjour, et ainsi de suite :


D'ailleurs, AirBnb apprécie aussi tout ce travail, car depuis début juillet, nous sommes devenus Superhosts ! C'est un statut honorifique que AirBnb donne aux hôtes ayant les meilleurs taux de satisfaction, une communication rapide et efficace, et respectant toutes les règles à la lettre.

Vous êtes un super hôte ! Vous avez travaillé dur pour ravir vos invités et ça se voit. Ils apprécient votre réactivité, peuvent compter sur vous, et parlent avec enthousiasme de votre exceptionnel sens de l'hospitalité. Dites le à tout le monde !

La vraie récompense, c'est que notre listing est mis en avant sur le site, ce qui apporte davantage de réservations. Nous aurons également le droit à une séance photos par des photographes professionnels lorsque le statut sera renouvelé, de sorte à pouvoir montrer le chalet sous son meilleur jour :


Bien évidemment, si tout se passe bien plus de 90% du temps, cela ne veut pas dire que tout est simple, et les petites tuiles arrivent de temps à autre :

  • Invités qui cassent le verrou de la boite à clés du chalet
  • Invités qui disent avoir remis la clé à sa place mais la femme de ménage ne peut pas la trouver
  • Invités qui ne lisent pas les instructions envoyées à l'avance, débarquent à une heure de matin, se perdent et ne trouvent pas le chalet. Bien évidemment, ils ne peuvent pas non plus nous joindre faute de réseau téléphonique... Tout ceci étant mentionné dans nos instructions !
  • Invité qui consomment 4 rouleaux de PQ en une journée !
  • Draps tâchés par un liquide suspect...
  • Linges de bains laissés dans une chambre et qui disparaissent
  • Invités qui tombent en panne devant le chalet, et y restent bloqués pendant 4 heures, car aucune dépanneuse ne voulait venir si loin...

Bien évidemment, nous avons appris de tout ceci et affinons notre offre et notre communication en conséquence. Quoiqu'il en soit, tous ces cas de figure ont été gérés à distance sans avoir à aller sur place, ce qui est formidable.

Par exemple, nous avons traversé les USA pendant 3 semaines et les invités se sont succédés au chalet sans encombre. Mieux encore, leurs paiements couvraient intégralement le coût de notre voyage !


La seule vraie difficulté à gérer ces dernières semaines, c'est les feux de forêt, car le parc national de Yosemite est quasi-intégralement fermé depuis quelques jours. Le feu est loin du chalet donc ps encore de risque à ce niveau-là, mais voilà à quoi ressemble la vallée de Yosemite en ce moment même, remplie de fumée :

Yosemite dans la fumée

Plus que jamais, il a donc fallu gérer les demandes d'annulation à la dernière seconde, proposer des choses à visiter hors Yosemite, et surtout faire preuve de diplomatie face à ceux qui attendaient la dernière seconde pour annuler, avant de demander un remboursement complet de leurs nuitées, et de faire appel à AirBnb pour escalader la demande quand nous refusions...

Typiquement, quand un locataire nous prévient dix jours avant, nous dit que les enfants ont de l'asthme et qu'ils ne pourront pas sortir dehors, bien évidemment nous remboursons 100% et sans discuter, même si ce n'est pas la politique de réservation AirBnb.

Yosemite sans la fumée, l'hiver dernier

Mais quand des personnes commencent à parler de "négotiations" cinq jours avant le voyage, refusent les alternatives qu'on leur propose (comme modifer les dates de leur réservation pour venir plus tard) ou utilisent des propos quasi menaçants si on ne les rembourse pas, et bien là évidemment on n'a pas envie d'être gentils. Et heureusement, AirBnb nous a toujours donné raison !

Ce n'est pas de tout repos, mais l'été reste un succès complet puisque tous ceux qui sont venus malgré les feux ont adoré leur séjour, et AirBnb nous a donné raison dans les cas litigieux. On a même eu une réservation pour ce week-end, qui remplaçait une annulation précédente !


Voilà donc pour cette première "update". Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous en faire part en commentaire. Nous répondrons avec plaisir !

jeudi 2 août 2018

Le Mont Rushmore et Custer State Park [Traversée USA]

Aujourd'hui nous allons revenir sur l'un des moments forts de notre traversée des Etats-Unis : La visite de la région du Mont Rushmore dans le Dakota du Sud.

Les 4 Présidents Washington, Jefferson, Roosevelt et Lincoln

Si la photo ci-dessus vous paraitra certainement familière, la région des Black Hills autour du Mont Rushmore vaut largement le détour pour pas mal de raisons, pour la plupart beaucoup moins connues.

Par exemple, saviez-vous qu'il existe une route qui a été créée spécifiquement pour avoir des points de vue uniques sur les 4 Présidents ? Cette route (Iron Mountain Road - Highway 16A) comporte plusieurs tunnels creusés pile dans l'alignement du monument :

L'un des tunnels de Iron Mountain Road

Ce projet fou a pris des années, les tunnels ayant été décidés avant de dessiner le tracé de la route. Du coup, relier les tunnels a été un casse-tête à cause de leur proximité et de la différence d'altitude entre certains.

Du coup, la route a plusieurs "tire-bouchon", des endroits où l'on tourne en spirale par dessus puis en dessous d'un point créé pour pouvoir perdre de l'altitude rapidement et sans risque :

Le pont en rondins de bois d'un des "tire-bouchon". Cliquez ici pour le voir sur Google Maps.

Cette route est donc spectaculaire en plus d'être très jolie, puisqu'elle navigue dans les pins avec de multiples vues sur la verdure et les montagnes environnantes :

Le Mont Rushmore vu de loin, les Présidents semblent tout petits !

La sculpture du Mont Rushmore a pris 14 ans, et a d'ailleurs été arrêtée avant la fin faute de fonds. Initialement, le plan était de voir le buste des Présidents et pas seulement leur tête, mais ce travail aurait été titanesque !

Au pied du Mt Rushmore, l'allée principale est bordée de 51 drapeaux, ceux des 50 états plus celui du District of Columbia

Pas très loin du Mt Rushmore, un monument semblable est en construction depuis... 1948 ! Il s'agit du Crazy Horse Memorial, en l'honneur d'un guerrier Indien Lakota. Les Indiens voulaient en effet montrer que eux aussi pourraient avoir des monuments imposants dignes de ceux de "l'homme blanc", et à ce titre refusent tout financement public.

Le projet avance donc tout doucement en fonction des dons faits par les visiteurs. Et comme vous pouvez le voir, il y a encore beaucoup de travail avant de voir Crazy Horse sur son cheval pointant l'horizon du doigt :

Le visage de Crazy Horse semble terminé, et son doigt pointe vers l'horizon, mais le cheval et la chevelure devraient prendre plusieurs dizaines d'années supplémentaires

Le panneau donne une idée de ce à quoi la sculpture ressemblera dans un siècle ou deux :-)

Pour compléter cette visite de la région, nous avons visité Custer State Park, qui se trouve à moins d'une heure de ces deux monuments :

Bisons à Custer State Park

Le parc est absolument magnifique, et on s'y promène au milieu d'animaux sauvages en grand nombre. Je précise que ce n'est pas un zoo et qu'il n'y a pas de barrières, tout ceci est parfaitement naturel : La faune est simplement extrêmement dense à cet endroit du Dakota du Sud !

Antilopes Pronghorns au bord de la route

Entre les chiens de prairies, les cerfs, les antilopes et les bisons, il n'y a pas le temps de s'ennuyer. Les collines vertes et l'immense ciel bleu sont tout aussi beaux à voir que ces animaux :

Route typique de Custer State Park

Le soir de cette magnifique journée, nous sommes retournés au Mt Rushmore pour la cérémonie d'illumination, qui dure une bonne demi-heure.

On y apprend davantage de choses sur le Mt Rushmore, les 4 Présidents qui y figurent, puis après l'hymne national et quelques chansons patriotiques, le Mt Ruhsmore s'illumine :

La scène où la cérémonie a lieu, et le Mt Rushmore illuminé !

Ensuite, tous les militaires présents dans l'audience sont invités à monter sur scène, au pied du monument, pour plier le drapeau Américain pour la nuit (souvenez vous de mon article sur le code du drapeau US : Le drapeau ne peut rester dans l'ombre, il doit être éclairé ou retiré la nuit).


Et voilà pour cette super expérience autour du Mt Rushmore ! L'un des plus beaux jours de notre traversée des Etats-Unis, c'est certain ! Il y a tellement de jolies choses à voir dans la région, et ajoutez à cela l'aspect historique, pour ne pas dire "monumental", et vous avez un voyage qui vaut vraiment le détour.


mercredi 25 juillet 2018

Breaking Bad in Albuquerque

Je reviens tout juste de deux jours passés à Albuquerque, une ville que nous avions découverte en 2014. Cette fois-ci, il n'était pas question de tourisme pour moi, mais plutôt de former une dizaine de personne à une base l'US Air Force.

Malgré tout, j'essaie toujours de visiter un minimum lors de mes voyages business, alors je n'ai pas dérogé à la règle.

Avant atterrissage, vue sur Albuquerque et le Rio Grande

J'avais cependant un plan de visite bien précis cette fois-ci, et lié à une série télé que nous avons dévoré ces dernières années : Breaking Bad ! Breaking Bad est catégorisée en "neo western crime drama" aux USA, ce qui est une description assez bien vue.

L'histoire de la série suit Walter White, professeur de chimie dans un lycée à Albuquerque, qui apprend pour ses 50 ans qu'il est atteint d'un cancer en phase terminale. Walt découvre alors, par le biais de son beau frère qui travaille dans la lutte anti-drogue, que les petits caïds locaux gagnent des millions de dollars en fabriquant et revendant de la méthamphétamine.

C'est ainsi que Walt, n'ayant plus rien à perdre et voulant accumuler un petit pactole pour assurer un comfortable futur à sa famille après sa disparition à venir, utilise ses talents de chimiste et se lance dans une double vie en fabriquant le drogue la plus pure jamais vue... Ce qui bien évidemment va le mener dans toutes sortes de mésaventures !

La maison de Walter White. Les propriétaires actuels ont été obligés de grillager tout le pourtour et d'interdire les gens de se garer devant, tellement les fans de la série venaient prendre des photos ou essayer de voir l'intérieur de la maison !

La série a marqué Albuquerque au point d'avoir une page dédiée sur le site web de la ville. Tous les lieux de tournage ont été référencés sur des cartes, et c'est donc ainsi que j'ai facilement pu planifier mon petit tour de divers lieux majeurs de la série.

Le seul endroit qui a vraiment souffert de cette popularité, c'est la maison de Walter photographiée ci-dessus. Une voiture de police était arrêtée dix mètres plus loin pour surveiller les lieux, alors que la série est terminée depuis plus de 5 ans !

En effet, certains "fans" prenaient un malin plaisir à essayer de "reconstituer" certaines scènes mythiques de la série, comme par exemple celle où Walt finit par lancer une pizza sur le toit de son garage. Excédés de retrouver des pizzas sur leur toit, les propriétaires ont dû tout protéger avec des barrières :

La scène de la pizza sur le toit, en vidéo ici

Je suis donc allé voir 4 lieux différents de la série, mais il y en a des dizaines et des dizaines listés sur internet ! Il faudrait une journée complète pour en faire le tour. Je me suis concentré sur les essentiels, qui en plus étaient assez proches les uns des autres :

Le lavage auto et son architecture unique apparaissent tout au long de la série. Je l'ai donc facilement reconnu !

Le même lavage dans la série :


Mon petit tour a duré une heure, et c'était bien sympa. Certains lieux sont facilement reconnaissables, comme la maison de Hank, qui n'a pas changé :

La maison de Hank et Marie, à l'architecture typique locale !

D'autres étaient pas mal "maquillés" pour la série, comme le bureau de l'avocat verreux Saul Goodman, ici pris en photo par mes soins :

Le bureau de Saul Goodman est celui à la devanture rouge

Et vu dans la série, où on voit clairement qu'ils masquent ou changent les autres enseignes :


Voilà donc pour mon petit tour "Breaking Bad" à Albuquerque. Je recommande d'ailleurs vivement la série, qui a reçu un nombre incroyable de récompenses et est aujourd'hui considérée comme l'une des trois meilleures séries TV US jamais créées, c'est dire !

samedi 21 juillet 2018

La rentrée scolaire aux USA

Et voilà, Thomas va à l'école ! Sa rentrée a eu lieu le 19 juillet, ce qui peut paraître surprenant... Je vais donc tout vous expliquer !

Photo avec la mascotte de l'école le jour de la rentrée !

Pourquoi une rentrée en juillet ? Tout simplement parce que le district scolaire dans lequel nous nous trouvons a adopté un système différent où l'école est ouverte toute l'année ou presque. Les élèves alternent 3 mois d'école suivis de 3 semaines de vacances, plutôt que deux mois d'affilée durant l'été. Les vacances sont donc mieux réparties.

Il y a 4 "tracks" ou 4 emplois du temps différents et décalés, de sorte à ce que 3/4 des élèves soient à l'école en continu, tandis que la 4ème track est en vacances (à l'exception de deux semaines et demi en juillet où tout le monde est en vacances). Voilà à quoi ça ressemble :

Thomas est dans la track D (bleue). Ses premières vacances seront donc en octobre.

Chaque famille doit donc choisir sa track, et bien évidemment certaines sont plus plébiscitées que d'autres. Le jour de l'inscription à l'école, certains parents ont littéralement campé depuis la veille au soir pour être sûr d'être les premiers à inscrire leur enfant à 8h le lendemain, et donc avoir la track de leur choix, puisque la priorité suivait l'ordre des inscriptions !

Pour vous montrer à quel point c'est dingue, j'y étais allé à 6h30 du matin (pour 8 heures), et Thomas était seulement le 64ème inscrit ! 63 parents ont donc fait la queue avant 6h30 du matin...

Un dernier câlin frère-soeur avant le début de la classe...

Nous avons eu notre second choix de track malgré notre 64ème place, car nous voulions évidemment faire l'inverse de ce que tout le monde fait, à savoir éviter les vacances en juillet-août, en pleine saison où il fait 40 degrés, où tous les prix sont plus élevés et les attractions pleines à craquer avec les touristes étrangers... Non merci, on préfère voyager hors-saison !

Devant la salle de classe, on dépose le goûter dans la benne en plastique, et c'est parti !

Thomas effectuait donc sa première rentrée en école publique, au kindergarten, l'équivalent de la dernière année de maternelle en France. Toute sa scolarité se fera dans cette track D, et Clara sera automatiquement ajoutée à cette track quand elle rejoindra l'école, de sorte à ce que les enfants soient en vacances en même temps.

La veille, la maîtresse nous a remis ce petit paquet "anti-stress" à mettre sous l'oreiller la nuit avant la rentrée, de sorte à bien dormir et à ne pas avoir peur du grand événement !

Le jour avant la rentrée, nous avons eu une petite réunion avec la maîtresse pour faire connaissance et découvrir la salle de classe. La maîtresse a aussi un site internet où les parents peuvent se connecter pour échanger et voir des photos de ce qui se passe en classe, ainsi que des petits résumés de ce que font les enfants en classe !

Visite de la salle de classe la veille de la rentrée. Tout est flambant neuf, l'école a ouvert en 2017 !

Et le jour J, nous sommes accueillis par tous les enseignants, le principal de l'école, la mascotte, et tous forment une haie d'honneur pour accueillir les élèves. Tout simplement super !



Thomas était tout content d'apprendre qu'il irait à l'école tous les jours. Il est aussi fan du logo de son école, car aux US chaque école a un logo, une mascotte, et un nom donné aux élèves, principalement utilisé pour les équipes sportives. Tout ceci avait été décidé par un vote, et même si on avait choisi Mustangs, c'est finalement Griffins qui a gagné :

How cool is that?

Le second jour, nous sommes allés à l'école en vélo, et Thomas arborait le t-shirt de l'école, ce qui est pratique courante les vendredis. A noter aussi que l'école incite les enfants (et parents) à aller à l'école à pied ou en vélo, ce qui n'a rien de surprenant vu d'Europe, mais est définitivement un progrès énorme aux Etats-Unis, où la voiture est reine.

Du coup, les enfants qui parcourent le plus de distance à pied ou à vélo durant l'année scolaire vont être récompensés, et tous les jours à la grille d'entrée, ils doivent montrer leur code-barre pour gagner des points ! Il y a même un site web pour suivre la distance parcourue, calories consommées, et ainsi de suite... Dingue, quoi.

Départ en vélo le second jour... Et footing pour papa !

Voilà donc pour cette rentrée 2018. Tout s'est super bien passé ces deux premiers jours, et nous vous tiendrons informés de la suite des événements ! En attendant, si vous avez des questions sur le fonctionnement de l'école ou autre, n'hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ci-dessous.

mercredi 11 juillet 2018

Crater Lake sous la neige

En avril dernier, nous avons fait un road-trip en Californie du Nord jusqu'à Crater Lake, ce qui était l'occasion pour nous de voir ce magnifique parc national sous la neige. Et nous n'avons pas été déçus !

Les bords de Crater Lake tous blancs !

La quantité de neige était impressionnante. La plupart des bâtiments étaient recouverts et des tunnels étaient aménagés pour accéder aux entrées, comme au visitor center :

Quelques mètres de neige !


Le lac est superbe, même si la visite est limitée, vu que la route qui fait le tour du cratère était toujours fermée car recouverte de neige.


Au travail !

Nous avons vu le début des opérations de déneigement, qui prennent plusieurs semaines, car Crater Lake reçoit 13 mètres de neige par an en moyenne !

Le problème : Que faire d'autant de neige ? La projeter aussi loin que possible !


Magnifique même avec un ciel nuageux

Les vitres sont barricadées pour l'hiver

Et voilà pour ce petit tour à Crater Lake. Pour (re)voir notre visite en été, c'est par ici.