samedi 13 septembre 2014

Sonoma ou la naissance de la Californie

Après avoir visité Napa, nous avons passé l'après-midi à Sonoma, très jolie petite ville chargée d'histoire puisque c'est le lieu de naissance de l'état de Californie, ni plus ni moins !

L’hôtel de ville de Sonoma, au milieu d'une grande place arborée en plein centre ville

En effet, le 14 juin 1846, une trentaine d'Américains décidèrent se se rebeller contre le gouvernement local Mexicain. Ils pénétrèrent chez le général Vallejo, et sans tirer un coup de feu, lui firent signer une lettre de capitulation, avant de créer un drapeau de fortune qu'ils hissèrent sur la place centrale de Sonoma : 

Réplique à l'identique du "Bear flag" hissé à Sonoma en 1846, l'original ayant été détruit

Cette Bear Flag Revolt ("la révolte du drapeau à l'ours") aboutit à la naissance de la république de Californie, qui organisa son gouvernement mais ne dura qu'une trentaine de jours, avant que l'armée Américaine n'y mette fin et ne hisse la bannière étoilée sur Sonoma. En 1911, l'état de Californie adopta une version améliorée du drapeau originel (voir bannière du blog), qui reste donc aujourd'hui le drapeau de l'état de Californie.

Ce monument se trouve à l'endroit où fut hissé le Bear Flag et raconte l'histoire de la révolte de 1846

A Sonoma, tout tourne donc autour de l'histoire de la Californie. On peut visiter plusieurs monuments qui font partie du Sonoma Historic State Park, dont une mission et la maison de Vallejo :

La demeure de Vallejo

La dernière mission créée en Californie se trouve juste à côté de la grande place de Sonoma

Autour de la grande place, on trouve de jolies bâtisses historiques :

Le théâtre Sebastiani

L'hôtel Ledson

Sonoma se visite donc très facilement sur une journée (voire une demi-journée - mais attention, le State Park ferme à 17h !) et a beaucoup plus de charme que Napa. Les expositions sur l'histoire de la Californie sont très intéressantes, de quoi passer une bonne journée... au soleil, cela va de soi.

Au retour, nous avons pris des chemins détournés pour éviter l'interstate 80 (que nous connaissons déjà par cœur) et voir une infime partie de l'immense lac Berryessa, au milieu des collines dorées caractéristiques de notre état favori :

Le lac Berryessa

La semaine prochaine, nous commencerons la série d'articles sur le road-trip "volcanique" du week-end dernier !








Aucun commentaire:

Publier un commentaire